Coronavirus: La Suisse enregistre deux nouveaux décès
Publié

CoronavirusLa Suisse enregistre deux nouveaux décès

Le dernier bilan de l’Office fédéral de la santé publique fait état de deux décès supplémentaires liés au Covid-19. Le nombre quotidien de nouvelles contaminations s’élève à 405, en légère baisse depuis mercredi.

Durant les dernières 24 heures, 16’400 tests ont été effectués en Suisse.

Durant les dernières 24 heures, 16’400 tests ont été effectués en Suisse.

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

La Suisse enregistre jeudi 405 nouveaux cas de contamination au Covid-19 en 24 heures, selon les chiffres de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Durant les dernières 24 heures, huit personnes ont été hospitalisées et deux sont signalées mortes.

La Suisse a franchi la barre des 400 nouveaux cas en 24 heures vendredi dernier (405) pour la première fois depuis le 14 avril. Durant les dernières 24 heures, 16’400 tests ont été effectués. Depuis le début de la pandémie, le total des décès s’élève désormais à 1737 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 4625.

Au total, 45’711 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur 1’145’949 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le pays dénombre 2098 personnes en isolement, et 5278 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S’y ajoutent 10’090 autres personnes revenant de voyage d’un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

Stable mais fragile

La situation actuelle est stable mais aussi fragile, a déclaré jeudi à Berne aux médias Stefan Kuster, chef de la division Maladies transmissibles de l’OFSP.

L’objectif est de stabiliser et, si possible, de réduire le nombre d’infections et d’hospitalisations. Le taux de cas positif est actuellement de 3,1%. La moitié des cas se produisent dans les cantons de Genève, Vaud et Zurich, devant Fribourg et Berne. Les autres cantons ont enregistré un nombre de cas peu élevé ou en baisse.

En moyenne, la moitié des personnes infectées ont moins de 31 ans. Le but est maintenant d’éviter que davantage de personnes âgées ou de groupes à risque soient infectés. Les mesures actuelles s’avèrent dans l’ensemble efficaces, a poursuivi Stefan Kuster. Cependant, les règles d’hygiène et de distanciation sociale doivent toujours être respectées, y compris dans le milieu familial.

Bilan dans le monde

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 904’534 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi à 13h.

Plus de 27’915.770 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie, dont au moins 18’580’400 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d’autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.

Sur la journée de mercredi, 6052 nouveaux décès et 277’284 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont l’Inde avec 1172 nouveaux morts, les États-Unis (1170) et le Brésil (1075).

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 190’873 décès pour 6’363’276 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins. Au moins 2'387’479 personnes ont été déclarées guéries.

(ATS/NXP)

Ton opinion

298 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Jean

11.09.2020, 16:27

Selon Monsieur Berset les zones frontalières ne sont pas à risque et pas plus de restrictions aux frontières pour les travailleurs. On se fait plumer par la confédération. Ne pas la suivre pour le vote du 27.

N O M

11.09.2020, 15:34

2 cas de figure : Hypothèse malveillante, ou hypothèse accidentelle Dans le premier cas, le coronavirus est une arme biologique délibérément créée et libérée dans le but de provoquer une épidémie ; dans le second, des chercheurs auraient joué aux apprentis-sorciers et auraient créé le virus dans un but peut-être légitime, mais j’y crois pas (à des fins de recherche), mais par laxisme ou incompétence, leur création leur aurait échappé et serait sortie du laboratoire. Mais ce que je pense être la vérité, est l’hypothèse que le virus aurait été créé délibérément à des fins malveillantes (en tant qu’arme biologique) mais libéré de manière accidentelle – c’est ce qu’a avancé par exemple le Washington Times citant un analyste israélien pour qui le coronavirus est « lié au programme d’armement biologique chinois ».

Biloute

11.09.2020, 13:52

Les distances sociale en famille, a mourir de rire. J'ai un discours plus rassurant avec mes enfants. La peur détruit les défenses immunitaires. Mon beau frère qui est croque mort me dit que les morts sont tous en ems et qu'ils ont plus de 80 ans à quelques exceptions près. On est en présence d'une souche moins agressive. Alors les corona histhérique on se calme et laissez nous vivre.