Actualisé 01.01.2017 à 20:48

FrancePlus de 450 interpellations pour la Saint-Sylvestre

Plus de 100'000 policiers, gendarmes, militaires, sapeurs-pompiers, policiers municipaux et membres d'associations de protection civile étaient mobilisés.

1 / 23
Les feux au-dessus de San Francisco. (1er janvier 2017)

Les feux au-dessus de San Francisco. (1er janvier 2017)

AFP
Les festivités à Bruxelles. (1er janvier 2017)

Les festivités à Bruxelles. (1er janvier 2017)

AFP
Les feux d'artifice à Vienne en Autriche. (1er janvier 2017)

Les feux d'artifice à Vienne en Autriche. (1er janvier 2017)

AFP

Un peu plus de 450 personnes ont été interpellées dans la nuit de samedi à dimanche en France, notamment pour des agressions contre des membres des forces de l'ordre. Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux a promis «la plus grande sévérité» envers leurs auteurs.

A Nice, deux CRS ont été légèrement blessés par des jets de pierre, ainsi qu'un sapeur-pompier à Oyonnax (Ain) en pleine intervention sur un incendie de véhicules, a précisé M. Le Roux dans un communiqué. Six cent cinquante voitures ont été brûlées.

«Le 31 décembre s'est particulièrement bien passé», s'est-il réjoui lors d'un déplacement dans une caserne de pompiers à Paris. «Ce que je regrette une nouvelle fois, c'est sur le territoire un trop grand nombre d'agressions ou d'insultes ou de jets de projectiles divers sur des forces de sécurité, sur des gendarmes, sur des militaires, sur les sapeurs-pompiers, sur des policiers», a-t-il toutefois ajouté.

«Aucun acte contre les forces de sécurité, aucun acte contre les sapeurs-pompiers, contre tous ceux qui sont là pour nous protéger ne sera toléré», a poursuivi le ministre de l'Intérieur. «Je demande bien entendu la plus grande fermeté pour ceux qui auront commis ces actes.»

Plus de 100'000 policiers, gendarmes, militaires, sapeurs-pompiers, policiers municipaux et membres d'associations de protection civile étaient mobilisés pour assurer la sécurité du 31 décembre en France, dont 10'300 dans la seule agglomération parisienne, selon le ministère de l'Intérieur. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!