Actualisé 02.12.2007 à 08:37

Plus de 50 morts dans des combats au Sri Lanka

Près d'une cinquantaine de rebelles tamouls et cinq soldats de l'armée ont été tués dans des combats ce week-end dans le nord du Sri Lanka.

En raison de ces combats, la sécurité a été renforcée dans la capitale Colombo, où deux attentats ont fait une vingtaine de morts mercredi.

Quarante-trois rebelles des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE) ont été tués dans des combats avec l'armée dans les districts de Vavuniya et Mannar, et 25 ont été blessés, a indiqué dimanche le ministère de la Défense. Cinq soldats ont été tués et une vingtaine blessés. Quatre autres combattants tamouls ont été tués dans d'autres combats samedi dans la péninsule de Jaffna.

A Colombo, les mesures de sécurité ont été renforcées. De longues files de voitures se sont formées à l'entrée de la capitale où l'armée et la police fouillent tous les véhicules.

Des représentants de la minorité tamoul ont également indiqué que des centaines de tamouls sont retenus depuis samedi dans les commissariats de la capitale, dans le cadre d'une vaste opération de recherches engagée contre les Tigres tamouls.

Une vingtaine de personnes ont été tuées et plus de 40 blessées mercredi dans deux attentats suicide présumés dans la capitale du Sri Lanka, au moment où le gouvernement et les séparatistes tamouls promettent encore plus de violences, après 35 ans de conflit.

Les Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE) se battent pour obtenir la séparation de leur région, patrie de la minorité tamoul, de la communauté cinghalaise majoritaire. Des milliers de personnes ont trouvé la mort depuis le début de cette campagne séparatiste en 1972. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!