Actualisé 19.02.2020 à 12:28

SuissePlus de 50'000 paraphes contre l'achat d'avions

Le comité qui s'oppose à l'achat de nouveaux avions de chasse a récolté les 50'000 signatures nécessaires pour un référendum. Le peuple se prononcera le 27 septembre.

Le référendum lancé par la gauche contre l'achat des avions de combat a récolté plus de 53'000 signatures. Il n'a fallu que six semaines pour les réunir, alors que le délai court jusqu'au 9 avril.

Bien que le comité ait réuni les 50'000 signatures nécessaires pour un référendum, la collecte se poursuivra jusqu'à l'expiration du délai, a indiqué mercredi le Groupe pour une Suisse sans Armée (GSsA). Le PS et les Verts sont également derrière le texte. Le peuple pourrait se prononcer le 27 septembre.

Le Parlement s'est approuvé en décembre dernier à une large majorité l'acquisition de nouveaux jets. Il autorise le Conseil fédéral à dépenser jusqu'à six milliards de francs pour cet achat.

Mais pour les opposants, ce n'est qu'une demi-vérité. L'exploitation, la maintenance et les mises à niveau coûteront six milliards pour chacun de ces postes, soit au total «un chèque en blanc de 24 milliards», soit le plus gros projet d'armement de tous les temps pour la Suisse.

Solution moins chère

Le comité référendaire est convaincu qu'il faut des avions pour la police du ciel. Mais pour cela, les F/A-18 actuels et des avions légers ainsi qu'une meilleure défense anti-aérienne suffiraient.

L'achat de nouveaux avions de combat est soutenu par une alliance réunissant l'UDC, le PLR, le PDC, les officiers et les organisations économiques. Sans armée de l'air, l'armée est dans l'incapacité de remplir sa mission. Un non aux avions revient à dire non à l'armée.

Le peuple ne votera ni sur le modèle d'avion ni sur leur nombre mais uniquement sur le principe de l'achat. Actuellement, on en est à la phase d'évaluation. Quatre jets ont été évalués l'année dernière à Payerne (VD) pour remplacer les 26 Tiger et les 30 F/A-18 de l'armée.

Décision en 2021

Le français Rafale (Dassault), l'européen Eurofighter (Airbus) et les deux avions américains: le successeur du FA-18, le Super Hornet de Boeing, et le F-35A de Lockheed-Martin. Le rapport d'évaluation devrait être prêt pour le deuxième semestre 2020 et la décision du Conseil fédéral est attendue au début de 2021.

Les premiers appareils devraient être livrés à partir de 2025. En 2030, une fois que la nouvelle flotte sera au complet, les anciens F/A-18 et les derniers Tiger seront retirés du service. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!