Actualisé 24.01.2011 à 12:15

Année recordPlus de 6200 entreprises ont fait faillite

Le nombre de faillites d'entreprises a atteint un nouveau record en Suisse.

Il n'y jamais eu autant de faillites et de créations d'entreprises en Suisse que l'an dernier. Durant cette période, plus de 6.200 sociétés ont mis la clé sous la porte tandis que près de 38.000 sociétés ont vu le jour, selon les chiffres publiés lundi par la société de renseignements commerciaux Dun & Bradstreet.

En 2010, 6.204 entreprises ont fait faillite en Suisse, ce qui représente une hausse de 23% par rapport à l'année précédente. La hausse relative la plus élevée a été enregistrée dans la région du lac Léman ( 29, en Suisse orientale ( 28%), dans l'Espace Mittelland ( 27%) et en Suisse centrale ( 24%). En dessous de la moyenne, on trouve la région Suisse nord-ouest ( 18%), le Tessin ( 15%) et la région zurichoise ( 13%). Les risques de faillite les plus importants se trouvent dans les secteurs de l'hôtellerie-restauration, de l'artisanat et du placement de personnel. Dans le sillage de la crise financière et économique, le nombre de faillites continuera d'augmenter cette année.

Un record a aussi été atteint, tant dans l'absolu qu'en termes de taux de croissance, du côté des créations d'entreprises. L'an dernier, 37.682 sociétés ont été inscrites au registre du commerce, soit 7% de plus qu'en 2009, année au cours de laquelle très peu d'entreprises ont été créées, en particulier au premier semestre. Les plus fortes hausses ont été enregistrées en Suisse du nord-ouest ( 12, au Tessin ( 10%), dans l'Espace Mittelland ( 9%), en Suisse centrale ( 8%) et en Suisse orientale ( 7%). Les plus faibles concernent Zurich ( 1%) et la région du lac Léman ( 4%). La plus forte vitalité a été constatée dans les domaines des prestations de services aux entreprises, de l'hôtellerie-restauration et du placement de personnel. L'imprimerie et l'édition, la construction de machines ainsi que l'industrie du bois et des meubles ont été moins dynamiques. Dun & Bradstreet s'attend à ce que l'augmentation relative de l'activité se stabilise en 2011. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!