Haïti: Plus de 80 victimes dans l'effondrement d'une école

Actualisé

HaïtiPlus de 80 victimes dans l'effondrement d'une école

Au moins 82 enfants et enseignants sont morts vendredi dans l'effondrement d'une école d'un quartier pauvre de Pétion-ville, près de Port-au-Prince, en Haïti.

Les équipes de secours tentaient encore samedi de retrouver des survivants.

Le chef de la mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah), Hédi Annabi, arrivé samedi matin sur place pour participer à la coordination des secours, a jugé nécessaire l'envoi rapide de moyens pour porter secours à d'éventuels rescapés.

«Tout le monde essaie de contribuer à l'effort pour secourir ces pauvres gens, tous les moyens de l'ONU peuvent être utilisés mais on a besoin de personnel et d'équipements spécialisés pour éviter des pertes supplémentaires», a-t-il déclaré.

Une classe entière

«Deux enfants de 7 ans ont pu être sauvé, une fillette et un garçon. L'un d'entre eux a été opéré avec succès», a indiqué une responsable du bureau de la protection civile haïtienne, Nadia Lochard. Mais elle a dit craindre que «beaucoup d'autres jeunes ne soient encore bloqués sous les décombres».

«Ce matin, on a retrouvé une classe avec 21 écoliers et le professeur, ils sont tous morts», a déploré samedi matin le président haïtien René Préval arrivé sur les lieux du drame pour superviser les opérations de secours. Le dernier bilan officiel faisait état de 82 morts et 107 blessés.

«Maintenant on ne peut pas dire combien de cadavres on va compter, car le travail n'est pas terminé», a-t-il ajouté. Un peu plus tôt, la protection civile haïtienne avait annoncé que trois nouveaux corps avaient été retirés des décombres.

Des enfants pauvres

L'établissement privé «La Promesse», accueillait des élèves âgés de 3 à 20 ans en majorité issus d'un bidonville, sous la direction d'un pasteur évangélique. Coincée entre les maisons du quartier, la construction en dur s'élevait sur deux étages, tandis qu'un troisième était en construction. L'établissement accueillait habituellement 700 élèves.

«Ce qui est arrivé, c'est le résultat de l'instabilité et du désordre en Haïti au niveau de l'Etat», a dénoncé le président Préval. «Les mesures prises par un gouvernement ne sont pas respectées par le suivant», a-t-il ajouté. «Si vous regardez cette construction, il n'y a pas suffisamment de fer et de ciment, elle n'était pas conçue pour accueillir autant de personnes».

Pas conforme aux normes

«Cette construction ne répondait pas aux normes. Nous allons demander au ministère de l'Education de faire une inspection de toutes les écoles construites dans ces conditions-là», avait indiqué vendredi le sénateur Yvon Bissereth, responsable de la commission Education au Parlement.

Des équipes de secours de l'ONU, de la Croix-Rouge, de Médecins sans frontière et de la police haïtienne ont travaillé toute la nuit pour tenter de sauver des écoliers prisonniers sous les dalles de l'établissement qui s'élevait sur trois étages. Des familles désespérées tentaient de les aider en creusant le sol avec les mains.

L'Agence américaine pour le développement international (USAID) a envoyé 38 secouristes et travailleurs humanitaires, et 14 tonnes d'équipement de secours.

(ats)

Ton opinion