Genève – Plus de 800 jeunes adultes en rupture de formation

Publié

GenèvePlus de 800 jeunes adultes en rupture de formation

Le décrochage scolaire des mineurs est en très nette régression, mais il reste du chemin à parcourir pour les 18-25 ans.

Les jeunes sans diplôme du secondaire II risquent bien plus que les autres de devoir recourir à l’aide sociale.

Les jeunes sans diplôme du secondaire II risquent bien plus que les autres de devoir recourir à l’aide sociale.

Getty Images

Mardi, le Département de l’instruction publique (DIP) communiquait des chiffres réjouissants concernant le décrochage scolaire des mineurs: alors qu’ils étaient environ 550 à quitter le dispositif de formation sans aucune certification chaque année jusqu’en 2018, ils ne sont plus que 35 à ce jour. «Le Temps» relève ce mercredi que le tableau est moins idyllique concernant les jeunes adultes, soit les 18-25 ans: l’an dernier, ils ont été plus de 800 à disparaître dans la nature. La statistique est problématique, sachant que selon l’Hospice général, près de 70% des individus de cette catégorie d’âge bénéficiant d’un soutien financier, soit quelque 2300 personnes, sont dénués d’un titre du secondaire II, considéré par l’office fédéral de la statistique comme «le bagage minimum pour réussir l’entrée dans la vie active».

(jef)

Ton opinion

15 commentaires