Actualisé 06.08.2012 à 15:56

BernePlus de fraudes à la chirurgie esthétique

Pas un mois ne passe sans qu'un assuré essaie de tromper les caisses maladie en voulant se faire rembourser des prestations de nature esthétique.

de
Jean-Bernard Mani

Celui qui veut passer sur la table d'opération pour des critères de beauté uniquement doit y aller de sa poche. Sauf que certains essaient de se faire gonfler les seins ou refaire le nez aux frais de l'assurance maladie de base. Ces interventions chirurgicales ont souvent lieu en dehors de la Suisse.«Nous enregistrons entre 20 et 25 tentatives d'escroquerie par des personnes qui essaient de se faire payer des opérations de chirurgie esthétique effectuées à l'étranger», confie Tobias Nussbaum, porte-parole de Swica, qui est la quatrième caisse maladie du pays. «Une tendance qui prend de l'ampleur», poursuit-il dans la «NZZ am Sonntag».

Les autres établissements d'assurance voient également le nombre de ces cas prendre l'ascenseur. Auprès de la CSS, au moins un cas par mois est constaté. Par ailleurs, il apparaît souvent que patient et médecin sont de connivence. De telles notes d'honoraires sont très souvent établies au Brésil. Des opérations de chirurgie esthétique sont «camouflées» en interventions indispensables – à charge de l'assurance maladie de base – et présentées comme un acte médical nécessaire, après un cancer du sein par exemple.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!