Plus de quatre mères sur cinq actives sur le marché du travail

Publié

SuissePlus de quatre mères sur cinq actives sur le marché du travail

En 2021, 82% des mères étaient professionnellement actives en Suisse. La part du temps partiel est élevée dans cette catégorie de la population.

Image d’illustration.

Image d’illustration.

AFP

En 2021, 82% des mères étaient professionnellement actives en Suisse. En l’espace de 30 ans, ce taux a augmenté de plus de 20 points de pourcentage (elles étaient 59,6% en 1991). C’est ce que dévoile la publication «Les mères sur le marché du travail en 2021» de l’Office fédéral de la statistique (OFS) parue ce mardi.

Les données de l’OFS montrent que l’année dernière les mères – sont prises en considération les femmes de 25 à 54 ans avec au moins un enfant de moins de quinze ans dans le ménage – actives occupées travaillaient beaucoup à temps partiel (78,1% contre 35, 2% pour les femmes de la même tranche d’âge sans enfants).

À noter toutefois, qu’«elles étaient toujours plus nombreuses à travailler avec un taux d’occupation élevé: la part des mères avec un taux entre 50% et 89% est passée de 25,7% en 1991 à 44,7% en 2021 alors que la part avec un taux inférieur à 50% a reculé de 51,3% à 33,4%».

OFS 2022/Capture d’écran

L’OFS constate encore qu’«environ une mère sur neuf a quitté le marché du travail après la première maternité». De plus, la part de temps partiel a tendance à doubler pour les mères qui retournent au travail après la première naissance (en moyenne des années 2016-2021, le taux de temps partiel est de 40,1% juste avant la naissance d’un premier enfant et il se monte ensuite à 80,1% à leur retour au travail).

En comparant la Suisse avec d’autres pays européens, l’OFS a découvert que la part de mères actives occupées en Suisse dont le plus jeune enfant avait moins de six ans était plus élevée que la moyenne de l’Union européenne (74,9% en Suisse contre 67% dans l’UE). Il en va de même pour les mères dont le plus jeune enfant est âgé de 6 à 11 ans (78,2% en Suisse contre 74,9% dans l’UE).

Taux d’activité des pères

(comm/aze)

Ton opinion

62 commentaires