Genève: Plus de quinze mille vélos électriques subventionnés
Publié

GenèvePlus de quinze mille vélos électriques subventionnés

Le programme de soutien financier entamé en 2010 a pris fin le 31 décembre 2018. Les demandes ont explosé la dernière année.

par
Maria Pineiro
Depuis début 2019, les subventions sont destinées à l'installation de prise électriques pour véhicules.

Depuis début 2019, les subventions sont destinées à l'installation de prise électriques pour véhicules.

Keystone/Martial Trezzini

En 2018, ce ne sont pas moins de 3800 propriétaires de nouveaux vélos à assistance électrique qui ont bénéficié d'une subvention du canton de Genève. En 2010, année du lancement programme, ils étaient 32...

A de rares exceptions près, le nombre d'acheteurs aidés n'a fait que croître durant neuf ans. La deuxième année, ils étaient déjà 1300 à profiter de l'offre. L'objectif que s'étaient fixés les pouvoirs publics, de 15'000 VAE subventionnés a donc été dépassé fin 2018.

La hausse du nombre de subventions a été particulièrement marquée entre 2017 et 2018, passant de 2500 à 3800. D'après le Département du Territoire, les acheteurs ont vraisemblablement anticipé la fin programmée des aides pour 2019.

Aides pour les voitures électriques

En effet, dès 2019, les aides seront destinées aux particuliers installant une borne de recharge pour véhicules électriques chez eux. Pour l'Etat, il s'agit de privilégier un mode de déplacement qui «contribue très directement à la protection du climat», notamment parce qu'il n'émet pas de gaz à effet de serre et est relativement silencieux. De plus, 100'000 sont notamment prévus pour des cours à destination des cyclistes peu à l'aise sur leur monture.

«L'évolution du nombre de subventions confirme la montée en puissance des modes doux de déplacement», se réjouit Alfonso Gomez, président de Pro Vélo Genève. Néanmoins, l'association ne voit pas d'un bon oeil le déplacement des aides vers les véhicules électriques comme les voitures: «Nous avons un problème d'espace. Il faut privilégier le transfert modal plutôt que d'encourager l'utilisation d'automobiles. »

Ton opinion