Suisse - Plus de repos hebdomadaire dans les camions pour les routiers
Publié

SuissePlus de repos hebdomadaire dans les camions pour les routiers

Après le National, le Conseil des États a accepté une motion pour que les chauffeurs de camion ne puissent plus passer des semaines, voire des week-ends entiers dans leur véhicule.

par
Christine Talos
De nombreux conducteurs, souvent ceux en provenance des pays de l’est de l’Europe, doivent parfois passer des semaines dans leur véhicule, y compris les week-ends. (photo d’illustration)

De nombreux conducteurs, souvent ceux en provenance des pays de l’est de l’Europe, doivent parfois passer des semaines dans leur véhicule, y compris les week-ends. (photo d’illustration)

AFP

Les chauffeurs poids lourds ne pourront bientôt plus prendre leur pause hebdomadaire dans leur camion. Après le National, le Conseil des États a accepté mardi, par 37 voix contre 8, une motion en ce sens de Bruno Storni (PS/TI). Dans son texte, le Tessinois demandait au Conseil fédéral de modifier l’ordonnance sur la durée du travail et du repos des conducteurs professionnels afin de leur interdire de prendre leur repos hebdomadaire dans leur véhicule.

«Le transport routier de marchandises jouit d’une position avantageuse par rapport au transport ferroviaire de marchandises, notamment en raison des conditions de travail», expliquait-il dans la motion; mais ces conditions ont beau être réglées dans l’ordonnance, cela n’empêche pas que les conducteurs – souvent ceux des pays de l’Est, extrêmement mal payés – doivent passer parfois des semaines dans leur véhicule, y compris les week-ends, déplore-t-il.

«Différents pays européens ont édicté des dispositions interdisant le repos hebdomadaire des chauffeurs dans leur véhicule pour limiter la sous-enchère sociale mais aussi la concurrence quasi déloyale de la part des transporteurs étrangers», explique-t-il. À l’image du Danemark, où l’amende peut s’élever à 1500 francs pour les routiers, voire 3000 pour les propriétaires des camions. «Interdire le repos hebdomadaire dans les véhicules contribuerait non seulement à améliorer les conditions de travail des chauffeurs, mais également à donner une idée plus précise des coûts réels du transport routier de marchandises», estime-t-il.

On dort aussi dans les camping-cars

«Les conditions de travail des chauffeurs de camion peuvent être améliorées en Suisse», a reconnu Stefan Engler (Centre/GR) pour la commission. Leur interdire de prendre leur repos hebdomadaire exclusivement dans leur véhicule pourrait permettre d’atteindre ce but, selon lui. «Beaucoup de gens achètent des camping-cars et dorment dedans», a tenté d’opposer en vain Jakob Stark (UDC/TG). Il a critiqué cette différenciation entre ceux qui dorment volontairement dans leur véhicule et ceux qui le font pour leur travail.

Du côté Conseil fédéral, celui-ci recommandait aussi d’accepter la motion, «car elle concerne également la qualité de vie des chauffeurs routiers», a souligné la ministre Simonetta Sommaruga. En outre, «la motion est conforme à ce qui a été initié et à ce qui doit être fait de toute façon, car nous ne voulons pas de ces distorsions de la concurrence», a-t-elle ajouté. La cheffe du département des Transports a rappelé que la réglementation allait changer en ce sens dans l’UE le 1er janvier prochain et que la Suisse allait suivre.

Ton opinion

7 commentaires