Recyclage: Plus de verre à jeter, moins de taxes prélevées
Actualisé

RecyclagePlus de verre à jeter, moins de taxes prélevées

En 2012, VetroSwiss a constaté une baisse des recettes de la taxe d'élimination anticipée sur les bouteilles en verre. Dans le même temps le volume récolté a augmenté.

Les recettes de la taxe d'élimination anticipée sur les emballages en verre pour les boissons (TEA) ont diminué de 3% en 2012 alors que le volume de verre usagé a augmenté. C'est la faute au tourisme des achats, a indiqué lundi VetroSwiss.

Cette évolution pèse sur les caisses des communes. Elles sont en effet indemnisées pour l'élimination du verre usagé par les recettes TEA, souligne l'association pour un recyclage efficace du verre.

Le cours bas de l'euro incite les Suisses à faire leurs achats de l'autre côté de la frontière. Aucune TEA n'est prélevée sur les boissons achetées à l'étranger. Ces bouteilles sont ensuite éliminées en Suisse.

En Suisse, toute bouteille de boisson à partir de 1dl est soumise à une taxe d'élimination anticipée de 2 à 6 centimes. Ces recettes permettent ensuite de financer la collecte du verre. Cette taxe est prélevée depuis 2002.

Jusqu'à présent, les communes touchaient 100 francs par tonne de verre usagé collecté. Pour 2013, le prix est fixé à environ 95 francs. VetroSwiss perçoit les taxes et les redistribue aux bénéficiaires sur mandat de l'Office fédéral de l'environnement. (ats)

Ton opinion