Actualisé 11.04.2011 à 16:48

Vaches d'HérensPlus elles sortent moins elles se battent

Les vaches de la race d'Hérens devraient sortir davantage en hiver.

Les vaches d'Hérens auraient moins besoin de redéfinir la hiérarchie dans le troupeau si elles sortaient davantage l'hiver. Les risques de blessures seraient réduits sans diminuer la combativité des bêtes lors des combats de printemps.

L'étude de la station fédérale de recherche Agroscope Reckenholz- Tänikon (ART) publiée lundi veut montrer de quelle manière éviter les blessures. Si les vaches ne sortent pas assez souvent elles manifestent leur comportement agressif lors des sorties et se mettent en danger elles-mêmes et le gardien.

ART préconise trois sorties par semaine au moins. Sur l'hiver, les animaux devraient donc pouvoir sortir à 60 reprises au lieu de 30 prescrits par la législation. Selon l'étude, la charge de travail supplémentaire en vaut la peine.

Rien de neuf

L'étude n'apporte rien de neuf et confirme une réalité connue, estime Gérald Dayer, chef du service cantonal valaisan de l'agriculture. La régularité des sorties hivernales demeure un aspect difficile.

Gérald Dayer constate que l'étude confirme les caractéristiques particulières de la race. Le diagnostic n'est pas contesté, mais les solutions proposées ne sont pas pertinentes en regard de la réalité. Toute recherche de solution doit se faire en discussion avec les éleveurs.

L'étude n'émeut pas le président de la Fédération d'élevage de la race d'Hérens Martial Aymon. Les éleveurs respectent la loi fédérale et il ne s'agit que d'une étude de plus, précise-t-il. Il va informer le comité de la fédération.

Les vaches de la race d'Hérens dépassent largement les exigences de la législation fédérale qui demande que les bêtes sortent une à deux heures 90 jours par année. Une vache d'Hérens passe chaque année 180 jours à l'extérieur. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!