Actualisé 04.05.2020 à 06:55

Darren Criss

«Plus que jamais, je me bats pour les minorités»

L’acteur Darren Criss, né d'une mère philippine et d'un père américain, aime les rôles qui se jouent des préjugés, qu’ils soient sexuels ou racistes.

de
Henry Arnaud
L’acteur américain découvert dans «Glee» en 2010 est aussi chanteur.

L’acteur américain découvert dans «Glee» en 2010 est aussi chanteur.

AFP

Dans les séries «Hollywood», (depuis le 1er mai 2020 sur Netflix), et «L’assassinat de Gianni Versace» (sur RTS1), l’acteur de 33 ans incarne un Américain d’origine philippine.

Dans «Hollywood», vous campez un réalisateur qui cache ses origines pour mettre en scène son film. Vous avez vécu le racisme?

Non. On ne m’a jamais posé de question sur mon origine car mon père était Blanc. Ce n’est qu’en discutant avec des proches de la communauté philippine de Los Angeles que j’ai pris conscience de l’ampleur de ce problème à Hollywood.

Quelle a été votre réaction?

J’ai eu plus que jamais envie de me battre pour les minorités. Depuis la série «Glee», j'adore par exemple travailler avec Ryan Murphy car il se fait toujours le défenseur des causes LGBTQ.

Vous avez souvent joué des personnages gay ou sexuellement ambigus. Est-ce que votre épouse est heureuse de vous voir dans la peau d’un hétéro dans «Hollywood».

Elle s'en moque et moi aussi d’ailleurs. Chacun est libre d’aimer qui il veut. À la lecture d’un scénario, je n’ai pas eu la moindre hésitation sur l’orientation sexuelle du rôle qu’on me proposait. Je suis acteur et fier de représenter toutes les formes de l’amour à l’écran. Simuler une relation amoureuse ou un acte sexuel avec un homme ou une femme ne fait aucune différence pour moi.

Actuellement, vous êtes confiné dans votre domicile à Los Angeles. Êtes-vous impatient de retrouver la liberté?

Oui, bien que je sois bizarrement très occupé chez moi. J’étais à New York pour une pièce lorsque tout s’est arrêté et j’ai eu juste le temps de rentrer à la maison pour retrouver mon épouse. C’est la première fois depuis 10 ans que je passe autant de semaines au même endroit. Je suis un hyperactif, je déborde d’activités: j’apprends le japonais, je compose de la musique, je répète une pièce de théâtre. C’est simple: j’ai l’impression que la quarantaine a démarré hier, alors que cela fait plus d’un mois.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
15 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

ric67

04.05.2020 à 15:15

Ras-le-bol de ce politiquement correct !! On subit tous les jours les aberrations dues aux protection aveugles de n'importe quelle minorité !!! Notre civilisation est au bout, elle mérite de crever sous l'angélisme

Super acteur !

04.05.2020 à 12:11

Acteur extrêmement talentueux, qui mérite à être connu et reconnu ! Il joue des rôles extrêmement variés (ce qui change des acteurs qui ne veulent jouer que des rôles de « bonhommes »...). Il a un talent incroyable et fait passer beaucoup de messages de tolérance avec ses rôles. Bravo Darren !

monter en haut

04.05.2020 à 08:18

bon alors moi je vais me battre pour la majorité, qui sont en minorité!