Actualisé 27.07.2015 à 08:04

Berne

Plus une goutte d'alcool au menu des restoroutes

Sur les autoroutes, les restaurants n'ont pas le droit de proposer de mets arrosés. Une élue va à contresens.

de
jbm

Plus question de savourer un sorbet citron à la vodka au restaurant du Grauholz sur l'autoroute A1 près de Berne. Durant quarante ans pourtant, les autorités ont toléré que l'exploitant propose des desserts arrosés d'alcool. Mais depuis mercredi dernier, c'est fini. Dans les shops, en revanche, on peut toujours acheter une tourte au kirsch ou des chocolats à la liqueur.

Ce nouveau tour de vis a le don d'irriter GastroSuisse, qui demande carrément la fin de l'interdiction de l'alcool dans ces établissements. «Beaucoup de clients sont des passagers. C'est une aberration de leur interdire un verre de vin», lance le président de la faîtière des établissements publics, Casimir Platzer, dans la «SonntagsZeitung.»

«Cette règle est absurde, renchérit la conseillère nationale Nadja Pieren. Il suffit de sortir de l'autoroute pour s'approvisionner en alcool dans une station-service ou boire un coup en mangeant dans un établissement local. Les exploitants de restoroutes sont pénalisés par rapport aux patrons d'autres établissements publics.» L'élue UDC bernoise promet de déposer une motion après les élections fédérales de cet automne.

Du côté de la Confédération, les autorités se refusent à libéraliser l'alcool dans les restos des autoroutes en vertu de la sécurité du trafic. L'augmentation du nombre de voitures demande toujours plus de concentration dans le trafic. Avec l'alcool, consommé même en petite quantité, le temps de réaction augmente, argumente-t-on à Berne.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!