Patinage artistique: Plushenko ne raccrochera pas encore

Actualisé

Patinage artistiquePlushenko ne raccrochera pas encore

Le patineur artistique russe Evgeni Plushenko a beau avoir trente ans, il vise les JO 2014, à Sotchi.

Evgeni Plushenko est âgé de 30 ans.

Evgeni Plushenko est âgé de 30 ans.

A 30 ans, la star russe Evgeni Plushenko n'a toujours pas définitivement renoncé et, après deux longs breaks, reprend encore du service pour les Championnats d'Europe qui commencent mercredi à Zagreb. Il s'agit de la dernière étape avant les Mondiaux 2013, qualificatifs pour les JO 2014.

Plushenko, champion olympique 2006, qui compte 3 médailles olympiques à son palmarès, a en ligne de mire les Jeux à la maison, à Sotchi. C'est en toute confiance qu'il peut espérer décrocher son second sacre olympique après avoir échoué d'une place aux JO de Vancouver en 2010. Le Russe a brillé lors des championnats nationaux fin décembre malgré des douleurs au dos et après avoir été opéré la saison dernière d'un genou. A Zagreb, il défendra son titre, la première conquête depuis la fin de sa pause post-olympique qui aura duré deux ans. En Croatie, il s'agira de la première sortie internationale de la saison du champion.

Plushenko avait déjà cessé la compétition juste après son titre olympique à Turin en 2006 pour faire un retour probant deux ans après.

En embuscade

Le jeune espagnol de 21 ans, Javier Fernandez, se tient en embuscade. L'homme en forme du moment aimerait bien offrir à son pays sa première médaille internationale de l'histoire du patinage artistique. L'Ibérique devra passer outre le stress qui lui a fait manquer le podium l'année dernière. Le Français Florent Amodio sera également un sérieux rival. Passé sous la coupe de Nikolai Morozov depuis deux ans et demi en Russie, il avait été sacré champion d'Europe en 2011 avant de connaître une année de relâchement, sauvée par sa 3e place aux Européens de 2012.

Outre la catégorie masculine, qui domine largement sur le Vieux Continent, la part belle sera faite aux femmes avec une 5e couronne attendue pour l'Italienne Carolina Kostner, sacrée championne du monde pour la première fois de sa carrière en mars 2012. La tache sera rude face à deux jeunes adolescentes de 16 ans, Elizaveta Tuktamysheva et Adelina Sotnikova, promises à un avenir doré.

C'est un duel qui se profile chez les couples entre les champions du monde en titre, les Allemands Aliona Savchenko/Robin Szolkowy et leurs dauphins, les Russes Tatiana Volosozhar/Maxim Trankov.En revanche, en danse sur glace, la compétition reste ouverte depuis le forfait cette semaine des doubles tenants du titre, les Français Nathalie Péchalat et Fabian Bourzat.

Des Suisses aux ambitions limitées

Dans le camp suisse, les objectifs ne sont plus aussi hauts qu'en 2008 lorsque Sarah Meier et Stéphane Lambiel avaient chacun ramené l'argent des derniers Européens disputés dans la capitale croate. La délégation helvétique se compose de la Zurichoise Tina Stürzinger, du Valaisan Stéphane Walker et des danseurs Ramona Elsener et Florian Roost. Cette année, la qualification pour le programme libre sera déjà une victoire pour les deux patineurs engagés en individuel.

A 16 ans, Tina Stürzinger va prendre part à sa première compétition internationale «chez les grandes». Championne de Suisse en décembre dernier à Genève, 23e aux derniers Mondiaux juniors, la Zurichoise est toujours en phase d'apprentissage. Elle a la chance de pouvoir compter sur un coach, le Roumain Gheorghe Chiper, qui a concouru de nombreuses fois au plus haut niveau (14e aux Jeux de Turin en 2006). Pour avoir le droit de patiner dans le programme libre, la championne de Suisse devra terminer dans les 24 premières ( sur 36 filles engagées) du court.

Stéphane Walker se retrouve pour la deuxième fois dans une arène continentale après les Européens de Berne en 2011 et une bonne 24e place. Le Sédunois entraîné par Myriam Loriol-Oberwiler doit quant à lui laisser six concurrents derrière lui pour espérer pouvoir présenter son programme libre. Le patineur du CP Neuchâtel devrait être moins stressé qu'il y a deux ans, même s'il ambitionne de se qualifier pour les Mondiaux de London en Ontario (10-17 mars). Un objectif réalisable s'il réussit 35 points en technique dans le programme court et 65 dans le programme libre.

Le couple de danseurs Ramona Elsener/Florian Roost participent eux à leurs quatrièmes joutes européennes. Après avoir terminé à la 25e puis à la 19e place, le couple avait échoué l'an passé au stade des qualifications. Celles-ci n'existent plus aujourd'hui. Pour patiner vendredi soir, les danseurs devront être dans les vingt premiers (sur 26). (ats)

Ton opinion