CoronavirusLe Canada franchit la barre des 10'000 morts

Suivez l'évolution de la pandémie de coronavirus en Suisse et dans le monde.

Ton opinion

Mercredi, 28.10.2020
01:14

Le Canada franchit le cap des 10'000 morts du coronavirus

Le Canada, en pleine deuxième vague de coronavirus, a franchi mardi soir le cap des 10'000 morts, selon les chiffres officiels compilés par plusieurs chaînes de télévision. Plus de 90% des morts étaient recensés dans les deux plus grandes provinces du pays, l’Ontario et surtout le Québec, épicentre de la pandémie depuis qu’elle a éclaté au Canada en mars dernier.

Mardi soir, le Canada comptait 10'001 décès et 222'670 cas, selon ces chiffres compilés par les chaînes publiques CBC/Radio-Canada et CTV. Le Premier ministre Justin Trudeau a reconnu lors d’une conférence de presse la fatigue qui s’installe dans la population, avec l’augmentation rapide des nouveaux cas et le durcissement des mesures partout dans le pays pour freiner la propagation de la pandémie.

Mardi, 27.10.2020
22:35

Annulation des réunions physiques à l’ONU après 5 cas de Covid dans une mission diplomatique

Toutes les réunions physiques qui étaient prévues cette semaine au siège de l’ONU à New York ont été annulées après la découverte de cinq cas d’infections au Covid-19 au sein de la mission diplomatique du Niger, ont annoncé mardi les Nations unies.

«La recommandation du service médical a été d’annuler les réunions en personne mardi au siège de l’ONU, en attendant de retracer les contacts» qu’ont eus ces malades, avait d’emblée annoncé dans une lettre lundi soir aux 193 membres des Nations Unies le président de l’Assemblée générale, Volkan Bozkir.

22:21

Fermeture des cimetières en Equateur pour la Toussaint

L’Equateur, dont sa capitale Quito, la ville la plus touchée du pays par la pandémie du nouveau coronavirus, va fermer la plupart de ses cimetières le 2 novembre, Jour des morts, a annoncé mardi le directeur du service de sécurité ECU911, Juan Zapata.

«C’est une bonne chose que la plupart des municipalités respectent» la requête du Comité d’opérations d’urgence (COE) national, qui avait demandé l’interdiction d’accès aux cimetières à partir du vendredi jusqu’au 3 novembre, a déclaré Juan Zapata lors d’une conférence de presse.

20:36

Macron va présenter mercredi un nouveau durcissement des mesures

Le président Emmanuel Macron s’adressera mercredi soir aux Français pour leur présenter un nouveau tour de vis dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19, qui pourrait aller jusqu’à un reconfinement national mais moins strict que celui du printemps.

Ces nouvelles mesures restrictives, qui s’annoncent «impopulaires», seront décidées dans la matinée au cours d’un Conseil de défense précédant le Conseil des ministres. «Tout peut bouger jusqu’au dernier moment», a prévenu un conseiller ministériel.

20:24

Les Tchèques changent de ministre de la Santé pris en infraction des réglements anti-Covid-19

Le président tchèque nommera jeudi un nouveau ministre de la Santé en remplacement de Roman Prymula, limogé après avoir été récemment surpris en train de violer les mesures qu’il avait lui-même prises contre le coronavirus, a annoncé mardi le porte-parole de la présidence.

Roman Prymula a été photographié la semaine dernière par le reporter d’un tabloïd au moment où il quittait un restaurant qui aurait dû être fermé en vertu des règles imposées pour faire face au Covid-19.

18:48

Le nombre d’hospitalisations dépasse le pic du printemps au RHNe

Le Réseau hospitalier neuchâtelois (RHNe) fait face à une forte augmentation des hospitalisations liées au Covid-19. Il accueille actuellement 90 patients positifs ou suspects. Un nombre qui dépasse de 20% le pic atteint en mars.

Le nombre de patients hospitalisés double tous les six jours, précise le RHNe dans un communiqué. Dans ce contexte, le réseau prépare l’augmentation du nombre de lits dédiés aux patients atteints du Covid-19 et recrute des compétences complémentaires.

Actuellement, une centaine de lits sont à disposition dans cinq unités de soins aigus à l’hôpital de Pourtalès à Neuchâtel, à La Chaux-de-Fonds et au Locle, ainsi que quatorze lits en soins intensifs. Une coordination romande suit en permanence les besoins en lits de soins intensifs. En cas de besoin, le RHNe est prêt à augmenter ses capacités.

18:31

L’UE veut encourager les tests rapides

Le président du Conseil européen Charles Michel a plaidé mardi pour une reconnaissance des tests rapides dans l’UE et une coordination sur les vaccins, à deux jours d’un sommet sur la pandémie de Covid-19. «Il faut maintenant une action déterminée, nécessairement d’envergure européenne, basée sur deux piliers : le testing/tracing, et les vaccins», a-t-il déclaré dans un texte diffusé sur internet.

Charles Michel se prononce notamment en faveur d’une coordination de l’homologation des tests rapides (antigéniques) «afin de garantir leur reconnaissance sur le plan européen». Il souhaite que leur production soit «assurée à l’échelle européenne pour qu’ils soient disponibles partout en même temps».

18:11

Situation préoccupante dans les hôpitaux vaudois

En raison de l’augmentation rapide des admissions dans les hôpitaux vaudois de patients positifs au Covid-19, le canton prend des mesures immédiates pour augmenter les capacités de soins intensifs dans tous ses hôpitaux.

Les interventions électives non urgentes sont repoussées, tant au CHUV que dans les hôpitaux de la Fédération des hôpitaux vaudois (FHV).

«A l’instar des cantons voisins, la situation dans les hôpitaux vaudois est préoccupante», affirme mardi le Département de la santé et de l’action sociale (DSAS). Le canton comptait mardi matin 34 patients Covid aux soins intensifs. Et les hospitalisations s’accélèrent.

18:06

Le chef de la diplomatie russe à l’isolement

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a été contraint de se mettre à l’isolement après avoir été en contact avec une personne déclarée positive au Covid-19, a annoncé mardi la diplomatie russe.

Le ministère précise que «les visites et rencontres prévues précédemment sont reportées à une date ultérieure», ajoutant que Sergueï Lavrov «se sent bien».

Ce dernier (à gauche sur la photo ci-dessous) était lundi à Athènes où il a notamment rencontré son homologue Nikos Dendias (à droite) et le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis. Il devait se rendre mercredi en Bosnie-Herzégovine puis jeudi en Serbie.

18:00

Angela Merkel pourrait annoncer un confinement partiel

L’Allemagne se prépare à son tour à durcir ses mesures de lutte contre la propagation rapide du nouveau coronavirus. Plusieurs responsables politiques plaidaient mardi pour un tour de vis, à la veille d’une réunion de crise.

«Il nous faut maintenant prendre des décisions rapidement et de façon déterminée afin de briser cette deuxième vague d’infection», a déclaré le vice-chancelier Olaf Scholz dans un entretien à l’agence allemande DPA.

Des discussions entre le gouvernement d’Angela Merkel et les dirigeants régionaux ont été avancées à mercredi, au lieu de vendredi à l’origine. Selon les médias, la chancelière préconise un «lockdown light» avec fermeture des restaurants et bars, ainsi qu’une interdiction des rassemblements publics. Les écoles et crèches elles resteraient ouvertes.

17:36

Les urgentistes suisses veulent des règles harmonisées

Au vu de l’explosion des cas de Covid-19, la Société suisse de médecine d’urgence et de sauvetage demande au Conseil fédéral d’établir des directives uniformes. Les mesures de protection différentes et «parfois insuffisantes» prises par les cantons inquiéteraient la population.

Celle-ci «ne comprend pas pourquoi des réglementations plus strictes ne devraient s’appliquer que dans certains cantons», écrit l’association dans un communiqué mardi. Par conséquent, l’appel à la responsabilité personnelle et aux restrictions personnelles ne prend pas effet.

La Société suisse de médecine d’urgence et de sauvetage exige donc que la Confédération détermine des mesures aussi efficaces que possible contre la propagation du virus et en assure la coordination dès à présent. Elles doivent être uniformes dans toute la Suisse.

Les organes de direction de la société ne comprennent pas non plus pourquoi les propositions de la task force scientifique Covid-19 n’ont été jusqu’à présent «que timidement ou pas du tout prises en compte». Et d’ajouter que «nous ne pouvons pas nous permettre de prendre des mesures timides pour nous rendre compte dès la deuxième semaine qu’elles n’ont servi à rien.»

17:12

La "loi corona" est votée aux Pays-Bas

Les parlementaires néerlandais ont voté mardi une loi temporaire destinée à former la base juridique du confinement partiel aux Pays-Bas et qui ouvre la voie au gouvernement pour rendre obligatoire le port du masque dans les espaces publics fermés.

Appelée «loi corona», le texte, souhaité par la chambre basse et le Conseil d’Etat, offre au parlement davantage de contrôle sur l’action du gouvernement, dont les mesures sont actuellement mises en place grâce à des ordonnances d’urgence.

La loi prévoit notamment la base juridique pour une obligation du port du masque dans les espaces publics fermés, une mesure controversée annoncée récemment par le Premier ministre Mark Rutte, jusqu’ici très sceptique quant à l’utilité du masque non médical.

La loi a été votée mardi par une large majorité de la chambre haute après avoir été approuvée précédemment par la chambre basse. Elle s’appliquera initialement pendant trois mois, après quoi elle pourra être prolongée.

17:09

La Suède s'ajuste

Les habitants du sud de la Suède sont désormais invités à limiter les contacts et éviter transports publics et lieux clos, ont annoncé mardi les autorités sanitaires, tandis que le royaume scandinave est en proie à un rebond des cas de nouveau coronavirus.

La Scanie, région la plus méridionale de Suède, emboîte le pas à la ville d’Uppsala, à 70 km de Stockholm, où il est conseillé depuis la semaine dernière aux habitants d’éviter les transports publics et les contacts physiques avec des personnes extérieures au foyer jusqu’au 3 novembre.

Les recommandations annoncées pour la Scanie resteront en vigueur pendant au moins trois semaines.

A l’heure où une grande partie de l’Europe durcit ses mesures pour contenir la pandémie de Covid-19, la Suède tente d’ajuster les siennes mais garde globalement le cap de sa stratégie sans confinement ni mesures coercitives.

17:01

La révolte sociale gronde en Italie

Les manifestations, parfois émaillées de heurts et de dégradations, se multiplient en Italie. Commerçants, employés et indépendants redoutent la deuxième vague du marasme économique après les nouvelles restrictions décrétées pour endiguer la résurgence du coronavirus.

Du nord au sud, les rassemblements, de centaines de personnes en moyenne à chaque fois, autorisés ou non, souvent partis d’appels lancés sur les réseaux sociaux, sont désormais quotidiens dans les villes de la péninsule.

16:49

Gianni Infantino positif

Le président de la Fifa Gianni Infantino a appris ce mardi qu’il était positif au Covid-19 et s’est aussitôt isolé, a annoncé l’instance du football mondial, en pleine résurgence de la pandémie.

L’Italo-Suisse de 50 ans «présente des symptômes légers» et restera en auto-isolement «pour au moins dix jours», précise la Fifa dans un communiqué.

16:18

St-Gall met les pieds au mur

St-Gall s’oppose aux mesures supplémentaires que le Conseil fédéral propose aux cantons pour faire face à la deuxième vague de coronavirus. Son Exécutif demande au gouvernement d’y renoncer ou de déclarer la situation extraordinaire afin que les coûts économiques des mesures soient couverts par la Confédération.

Selon le Conseil d’Etat st-gallois, un nouveau et important durcissement des mesures de protection contre le Covid-19, restreignant la vie publique et privée, ne se justifie pas actuellement. Il n’est pas encore possible d’évaluer suffisamment l’efficacité des mesures entrées en vigueur la semaine dernière, souligne-t-il mardi dans un communiqué.

Et d’ajouter que de nouvelles mesures risquent d’entraîner un «survirement» aux conséquences fatales pour la société et l’économie. L’exécutif st-gallois rappelle qu’il a ordonné une augmentation des capacités hospitalières et des restrictions en matière des visites dans les EMS sur son territoire. La protection des personnes à risque a en outre été renforcée.

Les parlementaires saint-gallois, réunis ce mardi, ont également dû évoquer le sujet qui fait bondir l'Exécutif.

Par ailleurs, le Conseil d’Etat st-gallois estime que les mesures envisagées par le Conseil fédéral dépassent le cadre de la loi sur les épidémies dans une situation dite «particulière». Les cantons qui ne partagent pas le diagnostic de l’exécutif fédéral seraient, en effet, contraints de s’en montrer solidaires en participant aux coûts que les mesures engendrent, critique le gouvernement cantonal.

Le Conseil fédéral doit donc déclarer la situation «extraordinaire» s’il décide mercredi de mesures contraignantes supplémentaires, estime l’exécutif st-gallois. De cette manière, la Confédération prendrait ses responsabilités sociales et économiques. Elle serait amenée ainsi à contribuer aux coûts de l’impact des mesures.

15:52

La Suisse anticipe pour se prémunir

La Confédération veut diversifier les sources éventuelles de vaccin contre le Covid-19. Outre les deux contrats déjà signés avec Moderna et AstraZeneca, elle est en contact avec d’autres fabricants.

Le but est d’obtenir une bonne diversification des disponibilités, a expliqué ce mardi Virginie Masserey, cheffe de la section contrôle de l’infection de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

La Suisse a signé un contrat avec le groupe pharmaceutique américain Moderna, partenaire du Bâlois Lonza, pour la livraison de 4,5 millions de doses et l’Anglo-suédois AstraZeneca pour un maximum de 5,3 millions de doses.

Concernant les vaccins contre la grippe, la Suisse fait face à des retards de livraison. Même les vaccins normalement prévus pour le marché suisse, à savoir 1,25 million de doses, accusent des retards de livraison, a indiqué Virginie Masserey.

Quant aux doses supplémentaires commandées en raison de la pandémie de coronavirus, elles seront livrées en novembre et décembre, a-t-elle précisé. La saison de vaccination sera plus longue.

15:45

Grève des médecins en Espagne

Exsangues après avoir lutté contre la pandémie de coronavirus depuis plus de six mois, la grande majorité des médecins espagnols du service public ont entamé mardi une grève nationale, la première depuis 25 ans, pour réclamer plus de reconnaissance.

En raison des mesures de distanciation sociale et du service minimum imposé par les autorités, ils n’étaient à Madrid qu’une cinquantaine à protester devant le parlement, à l’appel de la Confédération nationale des syndicats de médecins (CESM).

Mais selon le CESM, contacté par l’AFP, environ 85% des 267'000 médecins espagnols ont participé à cette grève, la plupart de façon symbolique en assurant tout de même leur service.

Ce mouvement national dans l’un des pays les plus endeuillés par la pandémie de Covid-19 est une première en 25 ans alors que les mobilisations de médecins sont habituellement régionales en Espagne, les régons y étant compétentes en matière de santé.

Selon Sergio Casabona, gastroentérologue présent devant le parlement, «la goutte d’eau qui a fait déborder le vase» pour des soignants éprouvés par la lutte contre le Covid-19 a été un décret, publié fin septembre, qui permet d’affecter les médecins, quelle que soit leur spécialité, à d’autres services hospitaliers en fonction des besoins.

15:25

Les APG pour corona sont prolongées

Les différentes prestations et allocations pour perte de gain liées au Covid-19 resteront valables jusqu’au 30 juin 2021. Le système d’attestation de quarantaine sera simplifié. Certaines mesures seront en outre mises en oeuvre avec effet rétroactif, a indiqué ce mardi Stéphane Rossini, directeur de l’OFAS.

«Nous nous trouvons dans une phase transitoire», a-t-il relevé devant les médias. Les différentes prestations liées aux APG pour les quarantaines et les gardes des enfants seront valables jusqu’à fin juin comme le stipule la loi Covid.

Les personnes concernées par la fermeture d’établissements privés ou publics sur ordre des autorités cantonales ou fédérales ou touchées par l’interdiction des manifestations pourront profiter des mesures mises en oeuvre avec effet rétroactif au 17 septembre. Il en va de même pour les patrons salariés de leur propre entreprise, a précisé le directeur de l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS).

Dans certains cantons, les centres de contact tracing sont surchargés et il devient difficile de recevoir des attestations de quarantaine, a reconnu Stéphane Rossini. L’OFAS va informer les caisses de compensation sur une simplification du système.

Les employés pourront accéder aux prestations de quarantaine jusqu’à fin décembre. Les auto-déclarations et celles venant des employeurs seront prises en compte.

15:09

Le parlement jurassien plie bagage

Les députés jurassiens ont à nouveau quitté l’Hôtel du Parlement en raison de la situation sanitaire pour siéger mercredi à la Halle des expositions, également située à Delémont. Un plan de protection a été mis en place pour éviter toute propagation du Covid.-19

Toutes les autres sessions du Parlement seront délocalisées à la Halle des expositions jusqu’à la fin de l’année. Après un passage dans la salle de gymnastique de Courroux, les députés jurassiens avaient fait leur retour masqué dans leur salle habituelle.

447 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Ce chiffre est-il inquiétant est ce beaucoup

26.10.2020 à 00:52

50'000 porteurs sains, est ce beaucoup? Est-ce suffisant pour remettre la population française en quarantaine et de définitivement fermer tout ce qui touche à événementiel? Je ne pense pas que nous puissions un jour voir la ré-ouverture des restaurants, bars, hôtels, écoles et salons de massage, cinémas et j'en passe. Que faire?

Record du monde battu bravo la France

26.10.2020 à 00:43

Est ce le record du monde? Un record à inscrire au Guiness book of records? Ça m'intéresse beaucoup. Mais parlons nous de vrais cas, avec symptômes graves ou parlons nous de porteurs asymptomatique (dit porteurs sains). Dans ces 50'000 nouveaux cas, combien sont de faux positifs, en %. Je vous saurai gré de bien vouloir m'éclairer sur cette question. De plus, combien parmi ces 50'000 nouveaux cas détectés, décèderont de cet horrible virus nommé SARS Cov II? en pourcentage, vous le savez? 0.001% peut être? Merci de bien vouloir m’éclairer.

30 ans effrayé à mort par le terrifiant Covid 19

26.10.2020 à 00:34

j'ai 30 ans mais je dois vous avouer que je flippe ma race rien que de penser à ce que ce terrifiant virus pour faire avec moi! Pensez vous que c'est normal, que je suis normal?