Actualisé 05.01.2016 à 14:36

TurquiePlusieurs enfants migrants retrouvés morts

Les autorités turques ont découvert sur une plage de l'ouest du pays les corps d'au moins 27 migrants, dont trois enfants.

1 / 224
12.08 La «Jungle» de Calais, où affluent régulièrement des migrants espérant passer en Angleterre, accueille aujourd'hui plus de 9000 personnes, soit 2000 de plus qu'en juillet.

12.08 La «Jungle» de Calais, où affluent régulièrement des migrants espérant passer en Angleterre, accueille aujourd'hui plus de 9000 personnes, soit 2000 de plus qu'en juillet.

AFP/Philippe Huguen
Parmi ces 9106 personnes recensées dans les différentes zones du bidonville par les associations l'Auberge des Migrants et Help Refugees, on compte 865 mineurs, dont 676 non accompagnés, ont précisé vendredi deux ONG actives dans le bidonville.

Parmi ces 9106 personnes recensées dans les différentes zones du bidonville par les associations l'Auberge des Migrants et Help Refugees, on compte 865 mineurs, dont 676 non accompagnés, ont précisé vendredi deux ONG actives dans le bidonville.

AFP/Philippe Huguen
24.07.2016 L'île grecque de Lesbos se trouve vidée de ses touristes alors que plus de 800'000 réfugiés sont passés par là en 2015.

24.07.2016 L'île grecque de Lesbos se trouve vidée de ses touristes alors que plus de 800'000 réfugiés sont passés par là en 2015.

AFP/Louisa Gouliamaki

Les autorités turques ont découvert mardi sur une plage de l'ouest du pays les corps d'au moins 27 migrants, dont trois enfants. Ils se sont noyés dans le naufrage de leur bateau qui tentait de rallier l'île grecque de Lesbos, a rapporté l'agence de presse Dogan.

Dix-sept corps ont été découverts dans la région d'Ayvalik et dix autres dans la région de Dikili, deux localités portuaires de la mer Egée situées au nord d'Izmir. Les garde-côtes ont précisé que trois bateaux et un hélicoptère étaient à la recherche de survivants.

Les migrants, dont la nationalité n'a pas encore été déterminée, ont chaviré en raison du mauvais temps peu de temps après leur départ au petit matin de la région de Dikili, selon les autorités citées par Dogan.

Malgré l'hiver

Selon l'Organisation internationale des migrations (OIM), environ 700 personnes, pour la plupart des réfugiés fuyant les conflits en Syrie et en Irak, sont morts ou ont été portés disparus l'an dernier en tentant de traverser la mer Egée pour rejoindre la Grèce, porte d'entrée vers l'Union européenne (UE).

Malgré les températures hivernales et les mauvaises conditions météo qui rendent la traversée encore plus dangereuse, de nombreux migrants continuent d'emprunter cette voie, selon les autorités turques. En 2015, un million de migrants sont entrés dans l'UE, selon l'OIM. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!