France: Plusieurs magasins Ikea touchés par un mouvement de grève
Actualisé

FrancePlusieurs magasins Ikea touchés par un mouvement de grève

Plusieurs magasins du géant suédois de l'ameublement Ikea ont été touchés samedi en France par un mouvement de grève portant sur les salaires.

(Photo: lecteur reporter)

(Photo: lecteur reporter)

A la mi-journée, un magasin, à Thiais (sud de Paris), n'avait toujours pas pu ouvrir ses portes, faute de personnel suffisant pour assurer la sécurité des clients, a indiqué à l'AFP Pierre Deyries, directeur de la communication d'Ikea France.

Selon la direction, plusieurs autres magasins en région parisienne mais aussi en province, à Grenoble (sud-est) et Montpellier (sud) ont pu ouvrir, mais avec un retard pouvant aller jusqu'à deux heures.

Les trois principaux syndicats d'Ikea France (CFDT, FO, CGT) protestent contre les propositions salariales faites par la direction lors des négociations annuelles obligatoires. La direction s'est pour l'instant engagée à consentir une augmentation moyenne de 1,2% sur la base de hausses individuelles ou au mérite. Mais les syndicats réclament aussi une augmentation collective (appliquée uniformément à tous les salariés) d'environ 4%.

Les syndicats, qui exigent d'être reçus par le nouveau directeur général d'Ikea France, Stefan Vanoverbeke, soulignent qu'Ikea France a réalisé en 52 millions d'euros de bénéfice net en 2009, un chiffre qu'a refusé de confirmer la direction à l'AFP. Le direction explique son refus d'accorder une augmentation de salaires collective à une conjoncture économique difficile dans le secteur de l'ameublement et aux incertitudes économiques pour l'année 2010. (afp)

Devenez lecteur reporter

MMS avec le mot-clé REPORTER et votre texte au numéro 2020, (clients Orange au n° 079 375 87 39) (70 ct par MMS). Vous pouvez aussi nous envoyer un e-mail: .

Vous pouvez encore utiliser notre application pour l'iPhone ainsi que notre formulaire d'envoi en ligne.

Nous vous rétribuons jusqu'à 100.- CHF pour une parution dans notre journal.

Ton opinion