Publié

Thurgovie«Plutôt payer l’amende qu’aller en prison!»

Condamné pour une intrusion chez un voisin avec lequel il est en conflit, un quinquagénaire a choisi de commuer sa peine et de la purger derrière les barreaux. Mais, trouvant les lieux trop sales, il a craqué au bout de trois heures.

par
taw/jbm
La cellule de la prison de Frauenfeld n’a pas convenu au «prisonnier».

La cellule de la prison de Frauenfeld n’a pas convenu au «prisonnier».

ajv.tg.ch

«Je ne savais pas que les cellules étaient aussi sales. Le matelas était posé contre le mur, il y avait de la saleté partout et les toilettes étaient pleines de calcaire», se plaint Giuseppe Grasso dans les colonnes du «Blick». Le quinquagénaire, habitant Weinfelden (TG), refusait de s’acquitter de l’amende qui lui avait été infligée. Il avait décidé, à la place, de purger 12 jours à la prison cantonale de Frauenfeld.

Lundi, il s’est donc rendu au volant de sa Maserati à l’établissement pénitentiaire. Il avait pris soin d’apporter son laptop et son smartphone. Mais, au bout de trois heures, il a craqué. En plus de la saleté, cet homme, qui est non fumeur, a été incommodé par des relents âcres de tabac.

Pour mettre fin à ce supplice, il a alors payé les 2450 francs réclamés. Les frais de procédures sont encore dus.

Une affaire à rebondissements

Ce bref séjour derrière les barreaux fait suite à une longue dispute de voisinage. De l’eau s’échappe d’un mur dans la propriété de Giuseppe Grasso. Ce dernier est sûr que son voisin, qui vit un peu plus haut, est responsable de ces fuites. L’affaire a occupé à de nombreuses reprises la justice mais, à chaque fois, l’homme de 58 ans a été débouté.

Afin de prouver qu’il avait raison, il s’est même introduit chez le voisin, l’a frappé et a rayé sa voiture, rapporte le «Thurgauer Zeitung.» Il a en outre détruit ou modifié des conduites d’eau. Pour cette infraction, il a été condamné à une peine de prison de 55 jours-amende avec sursis, ainsi qu’à une amende ferme de 2450 francs.

La morale de cette histoire revient au «Blick», qui cite le quérulent: «J’avais vu de belles prisons suisses à la télévision. Mais ce ne sont certainement pas des hôtels. L’endroit où j’ai passé trois heures était terrible!»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!