Podolski donne la victoire à l'Allemagne
Actualisé

Podolski donne la victoire à l'Allemagne

L'Allemagne n'a pas manqué son entrée dans l'EURO 2008, en battant la Pologne 2-0 à Klagenfurt (groupe B).

Le héros de la soirée a été Lukas Podolski, auteur des deux buts (20e/72e). «Prinz Poldi», qui sort d'une saison difficile au Bayern Munich, semble transformé quand il porte le maillot national.

La Pologne n'a jamais semblé en mesure de faire mentir l'histoire et de battre enfin le voisin germanique lors du 15e match entre les deux pays. Les Allemands n'ont même pas eu besoin de fournir une performance extraordinaire pour fêter leur premier succès dans un match de l'EURO depuis 1996.

L'équipe de Joachim Löw, qui ne tourne pas encore à plein régime, fait sans doute partie des favoris pour la victoire finale, grâce notamment à un potentiel offensif très intéressant et des demis qui n'hésitent pas à tenter leur chance de loin.

D'entrée, le duo Klose-Gomez ratait une énorme occasion à la 5e alors que les deux hommes se présentaient face à Boruc après avoir déjoué la vigilance de la défense. Klose ajustait cependan mal sa passe vers son compère, alors qu'il aurait pu tirer.

Défense mal inspirée

Mais ce n'était que partie remise. La défense polonaise ratait une fois encore son piège du hors-jeu, ce qui permettait à Klose, lancé par Gomez, de servir sur un plateau Podolski pour l'ouverture du score à la 20e. Le joueur du Bayern Munich, qui a connu une saison mitigée en Bavière, prenait ainsi une belle revanche. Ce but avait un fort accent polonais, puisque tant Klose que Podolski sont de cette origine.

Aligné sur le côté gauche à mi-terrain, Podolski ne manquait pas une occasion de venir soutenir les deux attaquants de pointe, semant ainsi le trouble dans la défense adverse, dont la mobilité n'était pas le point fort.

Sous l'impulsion d'un Fritz très saignant sur le flanc droit, l'Allemagne se créait une belle chance de doubler la mise, mais la reprise de Gomez, qui pesait beaucoup sur la défense, manquait la cible. Les Polonais finissaient bien la mi-temps, mais sans parvenir à inquiéter sérieusement Lehmann.

Inefficacité

La formation de Leo Beenhakker débutait mieux la seconde période, grâce à l'apport de Guerreiro, plus dangereux que Zurawski. Mais l'ascendant territorial pris par la Pologne ne débouchait sur rien de bien tranchant. L'inefficacité chronique dont ont fait preuve les Polonais doit sans doute donner encore davantage de cheveux blancs au sélectionneur néerlandais...

Après avoir laissé venir, les Allemands allaient porter le coup de grâce. Deux minutes après une sérieuse alerte signée Ballack, dont la reprise était superbement détournée par Boruc, la «Mannschaft» doublait la mise, encore par Podolski (72e), qui profitait d'un bon travail de Gomez et Schweinsteiger.

La Pologne aurait pu reprendre espoir à la 84e, sur une tête de Saganowski consécutive à un centre de Guerreiro, mais Lehmann effectuait à son tour un arrêt déterminant.

Cliquez ici pour suivre le match en direct sur leLiveTicker: (si)

Allemagne - Pologne 2-0 (1-0)

Wörthersee, Klagenfurt. 32 000 spectateurs (guichets fermés).

Arbitre: Övrebö (No).

Buts: 20e Podolski 1-0. 72e Podolski 2-0.

Allemagne: Lehmann; Lahm, Mertesacker, Metzelder, Jansen; Fritz (55e Schweinsteiger), Ballack, Frings, Podolski; Klose (91e Kuranyi), Gomez (75e Hitzlsperger).

Pologne: Boruc; Wasilewski, Zewlakow, Bak, Golanski (75e Saganowski); Lobodzinski (65e Piszczek), Lewandowski, Dudka, Krzynowek; Smolarek, Zurawski (46e Guerreiro).

Notes: Avertissements: 39e Smolarek, 60e Lewandowski, 64e Schweinsteiger

Ton opinion