Cyclisme - Pogacar vainqueur à Liège devant Alaphilippe, Hirschi 6e
Publié

CyclismePogacar vainqueur à Liège devant Alaphilippe, Hirschi 6e

Le vainqueur du Tour de France, Tadej Pogacar (UAE), a remporté la 107e édition de Liège-Bastogne-Liège, la Doyenne des classiques cyclistes, devant le champion du monde, le Français Julian Alaphilippe. Marc Hirschi, coéquipier du Slovène, a fini à une belle 6e place.

Tadej Pogacar n’en revient pas.

Tadej Pogacar n’en revient pas.

AFP

Pogacar a réglé Alaphilippe au sprint, dans un groupe de cinq coureurs. Un autre Français, David Gaudu, a pris la troisième place devant le vétéran espagnol Alejandro Valverde, le quadruple vainqueur de l'épreuve qui fêtait dimanche son 41e anniversaire, et le Canadien Michael Woods.

Troisième de la précédente édition de la Doyenne en octobre dernier, Pogacar a enlevé sa première classique sous le soleil et par un temps très frais. Mercredi, le jeune Slovène n'avait pu prendre le départ de la Flèche Wallonne, à cause du feu rouge des autorités sanitaires suite à des tests positifs au Covid-19 dans son équipe.

Dans cette 107e édition de la dernière classique de printemps, l'une des cinq plus importantes de la saison cycliste, l'équipe Ineos (Geoghegan Hart, Kwiatkowski) a dynamité la course. La première fois, dès la côte de la Redoute, à 35 kilomètres de l'arrivée, sans parvenir à surprendre les autres favoris, hormis Alaphilippe qui en a été quitte pour une simple alerte. La seconde fois, dans la côte suivante (les Forges), où l’Équatorien Richard Carapaz s'est dégagé du groupe de tête avant d'être repris dans la côte de la Roche-aux-Faucons.

Dans cette ascension, la dernière des onze côtes du parcours, Woods a initié l'échappée décisive qui s'est vite assuré une avance d'une vingtaine de secondes.

Au sprint que Valverde a été contraint d'aborder en tête, Pogacar s'est placé dans la roue d'Alaphilippe qu'il a devancé d'une demi-roue sur la ligne. «J'adore cette course, a exulté le vainqueur du Tour. Je savais qu'Alaphilippe avait un sprint long. Je me suis calé dans sa roue, j'ai pu le déborder.» Le Français a ajouté une nouvelle place d'honneur à sa collection dans la Doyenne. Il s'était classé 2e en 2015 lors de sa première participation.

Marc Hirschi, encore un peu juste physiquement pour suivre les cadors dans la mythique Roche-aux-Faucons, a ensuite fait le jeu de son jeune coéquipier, coupant les relais des autres favoris piégés à l’arrière. Le Bernois a tout de même mis un point d’honneur à aller chercher une «placette» et a fini à un très honorable 6e rang, à simplement 7 secondes du vainqueur. Le Suisse arrivera ainsi en pleine phase ascendante mardi à Oron, où il prendra le départ du Tour de Romandie.

(AFP)

Ton opinion