Football: Pogba envoie Manchester en quarts contre l’AC Milan
Publié

FootballPogba envoie Manchester en quarts contre l’AC Milan

Le Français a soufflé la vedette à Zlatan Ibrahimovic, pour envoyer Manchester United en quarts de finale de la Ligue Europa d’un coup de patte décisif (1-0; aller 1-1), à peine entré sur le terrain après la pause, aux dépens de l’AC Milan, jeudi à San Siro.

Paul Pogba a enfin brillé.

Paul Pogba a enfin brillé.

AFP

Cette courte victoire suffit au bonheur des «Red Devils» après le nul à l’aller à Old Trafford (1-1). Un succès qui a pris corps dès la reprise, avec l’entrée en jeu du Français absent des terrains depuis le 6 février, et que n’a pas réussi à contester Milan, malgré l’entrée en jeu de Zlatan Ibrahimovic, lui aussi de retour de blessure, pour les 25 dernières minutes. A peine entré en jeu, Pogba a fait admirer sa technique et son sang froid pour envoyer sous la barre de Gianluigi Donnarumma un ballon qui traînait, le tout dans un angle fermé (49e).

Cette élimination va entretenir le «blues» du football italien: sans club en quarts de finale en Ligue des champions, les tifosi n’ont désormais plus que la Roma, qui elle n’a pas raté le grand huit en C3, pour vibrer sur la scène continentale.

Jusqu’à la mi-temps, Milan (qualifié avec le 0-0) a pourtant maîtrisé les débats. Bien aidé par le tempo très faible de ce premier acte entre un Manchester identique à celui qui avait a battu West Ham (1-0) dimanche en championnat et des Rossoneri privés de nombreux titulaires, avec le jeune Français Pierre Kalulu en latéral droit.

«Ibra» convalescent

Sans avant-centre valide (Leao, Rebic et Mandzukic blessés et Ibrahimovic sur le banc pour son retour après une blessure à l’adducteur), Stefano Pioli avait misé en pointe sur Samu Castillejo, habituellement exilé dans le couloir droit. Malgré cette attaque démunie, les Rossoneri se procuraient les meilleures occasions, avec Hakan Calhanoglu (24e) et Rade Krunic (45e). Le tout sous l’oeil toutefois pas rassuré de Zlatan Ibrahimovic, au visage fermé sur le bord du terrain face à un Milan clairement moins fringant qu’à aller.

Juste avant la pause, le Suédois partait s’échauffer mais c’est Paul Pogba qui entrait pour remplacer Marcus Rashford dans un rôle d’ailier gauche. Entrée gagnante qui changeait le scénario du match, avec le but du Français sur le premier vrai coup de pression mancunien. Stefano Pioli n’avait d’autre choix que de compter sur Ibrahimovic, lancé dans le bain à 25 minutes de la fin. Le Suédois aura eu peu de ballons pour briller mais un centre aurait pu suffire: plus haut que Luke Shaw, il a mis un bon coup de tête bien repoussé Dean Henderson (74e).

Manchester, qui à l’aller s’était fait rejoindre en toute fin de match, n’a cette fois pas craqué. Et le précieux Pogba aurait même pu faire coup double sur une tête de peu au-dessus (88e). Les «Red Devils» – et les Bleus – peuvent se réjouir de ce retour. Les Suédois, eux, savent qu’ils retrouveront la semaine prochaine un «Ibra» encore convalescent.

(AFP)

Ton opinion