Actualisé

Poids lourd du rap français, Sniper met le feu au public

NEUCHÂTEL – Aketo, El Tunisiano et Black Renega ont «brûlé» la Case-à-Chocs pour la première date suisse de leur tournée.

Vendredi, les organisateurs de «Terrible Style» ont proposé une fois de plus un poids lourd du rap français: le groupe parisien Sniper. Après une première partie orchestrée de main de maître par des artistes de breakdance (Deep Trip), de r'n'b et de rap (Dayva), la salle surchauffée a accueilli comme il se doit les trois fougueux MC. Le public, «refroidi par les montagnes» au début du concert, selon les dires de Black Renega, n'a pas tardé à montrer qu'il pouvait se réchauffer pour atteindre l'ébullition au moment du désormais classique «Gravé dans la roche». Les drapeaux tunisiens et les keffiehs étaient arborés fièrement par certains fans, pour le plus grand bonheur des artistes. L'ambiance était telle que, lorsque Black Renega a entonné ses refrains reggae, la salle a repris d'une seule voix. Le summum a été atteint au moment où Sniper a lancé le poignant «Sans repères». Tous les couplets ont été chantés en chœur par le public en transe, et un concert de huées a accompagné le nom de Sarkozy, cité en introduction de «Brûle». Lorsque la technique l'a lâché, Sniper a prouvé que le hip-hop n'avait besoin de rien pour exister. Black Renega a enchaîné un freestyle a cappella, avant de passer à la beat box et de laisser Tunisano poursuivre son couplet, appuyé par les applaudissements des spectateurs. Un show de folie à la mesure des attentes du public.

Mathieu Aubert

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!