Affaire Polanski: «Polanski n'aura pas un procès équitable»
Actualisé

Affaire Polanski«Polanski n'aura pas un procès équitable»

Debra Tate, la soeur de la deuxième épouse de Roman Polanski, l'actrice Sharon Tate, a affirmé mercredi que le réalisateur était brillant, un «brave type», et qu'elle ne pensait pas que son ex-beau-frère pouvait bénéficier d'un procès équitable aux Etats-Unis.

Debra Tate a déclaré au cours de l'émission «Today», sur NBC, que le système judiciaire américain était cassé.

Polanski a été arrêté samedi à Zurich. Les Etats-Unis demandent son extradition pour une affaire de relations sexuelles qu'il a eues avec une fillette de 13 ans en 1977.

«La justice suisse décidera de l'extradition»

Le président du Conseil des Etats Alain Berset (PS/FR) ne remet pas en question l'arrestation du cinéaste Roman Polanski intervenue samedi dernier à l'aéroport de Zurich.

Comme toute personne dans une telle situation, Roman Polanski a l'occasion de contester son arrestation devant les tribunaux suisses. «Il appartient à la justice suisse de dire s'il doit être extradé ou pas», a ajouté le Fribourgeois. Et si elle arrive à une telle conclusion, il sera probablement extradé.

Le président de la Chambre haute a aussi rappelé que la Suisse est un Etat souverain, fonctionnant selon les règles d'un Etat de droit, avec une séparation des pouvoirs entre l'exécutif, le législatif et le judiciaire. A ses yeux, ce qui a fait la stabilité du pays, c'est l'indépendance des pouvoirs. Quand la justice agit, il n'appartient pas au Parlement ou au président d'une Chambre d'intervenir dans ses décisions.

(ap)

Ton opinion