Actualisé 19.10.2009 à 12:41

Zurich

Polanski ne sera pas opéré

Les avocats de Roman Polanski ont indiqué que le cinaste devrait sortir de l'hôpital après avoir subi des examens médicaux et éviter une opération.

A Paris, l'avocat du cinéaste, Georges Kiejman a déclaré à l'agence de presse dpaque Roman Polanski ne serait pas opéré.

«J'espère qu'il va réintégrer la prison aujourd'hui», a expliqué Maître Hervé Temime en peu plus tôt dans la journée et confirmant ainsi que le réalisateur se trouvait ces derniers jours à l'hôpital.

Il avait indiqué samedi que Roman Polanski subissait des «examens médicaux» sans préciser ni la raison, ni le lieu. Selon le tabloïd Blick, le cinéaste a été hospitalisé vendredi à l'hôpital universitaire de Zurich (centre) pour une maladie antérieure à son arrestation en Suisse, le 26 septembre.

Me Temime a confirmé cette information sans vouloir donner plus d'informations sur la nature de l'affection. Il s'est toutefois voulu rassurant sur l'état de santé de son client.

«Il n'y a pas lieu d'être alarmiste», a-t-il expliqué convenant toutefois que Roman Polanski n'était «pas au mieux de sa forme». «Il a 76 ans», a-t-il rapelé.

Le consul général de France Jean-Luc Fauré-Tournaire s'était dit inquiet vendredi de l'état de santé de Roman Polanski. Il s'était rendu le jour même à la prison de Winterthour (est de la Suisse) où le réalisateur est détenu.

«J'étais effectivement dans cette prison ce matin, j'en suis sorti très rapidement», avait indiqué à l'AFP le consul sans préciser s'il avait pu rencontrer le réalisateur, rattrapé par une histoire de moeurs aux Etats-Unis, vieille de 30 ans.

«Je suis effectivement inquiet sur la santé de M. Polanski, ce n'est pas à 76 ans qu'on va en prison. C'est un vieux monsieur», avait-il simplement ajouté, précisant cependant que «les autorités suisses (étaient) très correctes, très polies, elles font un travail très respectable».

Maître Temime s'était également dit «inquiet» le 11 octobre de la santé de son client.

Roman Polanski, Oscar du meilleur réalisateur (2003) et Palme d'Or à Cannes (2002) pour «Le Pianiste», a été emprisonné à son arrivée à Zurich il y a plus de trois semaines sur mandat américain alors qu'il devait participer à un festival de film.

Il est recherché par la justice américaine après une procédure ouverte en 1977 pour des «relations sexuelles illégales» avec une adolescente alors âgée de 13 ans.

Les autorités suisses se sont opposées le 6 octobre à une mise en liberté provisoire du cinéaste, réclamée par ses avocats, renvoyant la décision au Tribunal pénal de Bellinzone (sud) où un recours a également été déposé.

La décision est attendue «dans les prochains jours», selon le consul général de France. Le Tribunal de Bellinzone, interrogé par l'AFP lundi, a indiqué que la décision pouvait «tomber à tout moment», sans plus de précision.

(afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!