Polar offre sa voix à la plume de Miossec
Actualisé

Polar offre sa voix à la plume de Miossec

Polar prend un tournant dans sa carrière en chantant en français sur un album écrit principalement par Christophe Miossec.

L'album «Jour blanc» sort aujourd'hui, dix jours plus tôt qu'en France.

– Quelles émotions vivez-vous avec cet album?

– Je commence à être en accord avec une partie de moi-même que je ne souhaitais pas révéler. Je viens d'une culture anglophone par ma mère, bien que je vivais à Genève. Mes précédents albums étaient en anglais. Maintenant, je suis rééquilibré. La collaboration avec Miossec m'a ouvert la porte de la langue. J'ai glissé un titre en français, qui est le single «Le brasier».

– Etes-vous prêt à écrire un album entièrement en français?

– Certainement. Le concept de celui-ci était «Polar chante Miossec». Il m'a fait un énorme cadeau. J'ai commencé à griffonner sur mon carnet des mots français.

– Quelle a été votre liberté avec ses textes?

– Il m'a dit: «Fais ce que tu veux.» Je voulais un album concis parce que j'aime être bref et direct. Donc j'ai pris le meilleur. J'ai changé complètement mon approche. Avant, je faisais tout dans la précipitation...

– Quelles ont été les autres révélations de cet album?

– Je travaillais seul jusqu'alors. J'ai été accompagné par des musiciens, mais j'ai forgé mon style et mon caractère seul. Je me suis laissé guider par Edith Fambuena (n.d.l.r.: producteur de Daho et Bashunng). Elle voulait changer des arrangements, et j'ai refusé. Elle m'a convoqué un jour. J'ai été séduit, une collaboration est née.

Juan Caido

Ton opinion