Genève: Stick'Air: conducteurs informés mais pas équipés
Actualisé

GenèveStick'Air: conducteurs informés mais pas équipés

Jeudi, seulement quelques catégories de véhicules étaient autorisées à entrer au centre de Genève, en raison de la pollution. La police a effectué des contrôles préventifs.

par
leo/ats
Des panneaux indiquent quels types de véhicules sont autorisés à circuler.

Des panneaux indiquent quels types de véhicules sont autorisés à circuler.

Keystone/Martial Trezzini

Seuls 10% des conducteurs contrôlés jeudi, lors du premier jour d'activation de la circulation différenciée, étaient munis d'un macaron Stick'Air, selon la police cantonale. En raison d'un pic de pollution, uniquement les véhicules des catégories 0 à 4 étaient autorisés à circuler en ville, entre 6h et 22h. Les forces de l'ordre ont constaté que la majorité des automobilistes avait été bien informée des conditions de circulation et du pic via les médias. Les contrôles préventifs ont, semble-t-il, eu leur effet: certains points de vente se sont retrouvés en rupture de stock.

Trafic limité vendredi

Treize policiers, dont cinq motards, ont été mobilisés pour expliquer le nouveau dispositif et informer sur les catégories de véhicules. Le trafic sera à nouveau limité vendredi en raison de la persistance de l'épisode de smog. La situation devrait s'améliorer en fin de journée. Comme la veille, des contrôles préventifs auront lieu. Aucune amende n'est prévue pour l'instant. Cette période de tolérance destinée à la sensibilisation se terminera fin mars.

Le macaron Stick'Air permet d'identifier les performances des voitures en termes de pollution de l'air. Il peut être acheté dans les garages, les stations-service, à la Fondation des parkings, à l'Office cantonal des véhicules ou sur internet.

Le premier niveau d'activation du dispositif anti-smog touche peu d'usagers, mais la pollution émise est fortement diminuée, relève le Département du territoire (DT) dans un communiqué. En effet, avec 11% de véhicules en moins, le niveau de particules fines provenant du trafic baisse de 37%, précise le DT.

Ton opinion