Actualisé

GenèvePolicier en service dans la rue, et barbu: c'est permis

Une interdiction de 1798, utilisée parfois comme moyen de protestation au sein de la police, appartiendra bientôt à l'histoire: le port de la barbe est autorisé.

par
dra
Un gendarme genevois sans uniforme et pas rasé, lors d'un mouvement de protestation au sein des forces de l'ordre, le 24 février 2011.

Un gendarme genevois sans uniforme et pas rasé, lors d'un mouvement de protestation au sein des forces de l'ordre, le 24 février 2011.

photo: Keystone/Martial Trezzini

Un bastion tombe au sein des forces de l'ordre genevoises, une tradition ancestrale va disparaître. Dès l'an prochain, les agents en uniforme pourront porter la barbe.

Après plusieurs mois de lutte contre un règlement datant du XVIIIe siècle qui précise que les gendarmes doivent prendre leur service fraîchement rasés, un agent a obtenu gain de cause auprès de sa hiérarchie, indique la «Tribune de Genève». La commandante Monica Bonfanti a décidé de modifier l'ordre de service qui prohibe les poils sur le visage.

Reste que la pilosité échevelée et rebelle n'aura pas droit de cité. Le futur règlement prévoit en effet que le cou devra être bien rasé, la barbe bien entretenue et d'une longueur maximale d'un centimètre.

La barbe a été par le passé un moyen de pression original utilisé par les policiers: en février 2011, pour protester contre la multiplication des tâches administratives depuis l'entrée en vigueur du nouveau code de procédure pénale, ils avaient refusé de se raser et de porter l'uniforme.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!