Extinction Rébellion à Lausanne: «Policiers, doucement: on fait ça pour vos enfants»
Actualisé

Extinction Rébellion à Lausanne«Policiers, doucement: on fait ça pour vos enfants»

Le mouvement écolo Extinction Rébellion a occupé le pont Bessières vendredi pour inciter le Conseil fédéral à réagir par rapport à l'urgence climatique. La police a interpellé une vingtaine de manifestants.

par
apn

Certains Cassandre avaient annoncé un vendredi chaotique à Lausanne à cause de la manifestation du mouvement Extinction Rébellion. Après avoir gardé secret jusqu'au dernier moment le lieu où se déroulerait leur action d'envergure, les activistes ont commencé à occuper le pont Bessières dès 11h. Cette manifestation n'ayant pas fait l'objet d'une demande d'autorisation s'est prolongée jusqu'à 20h, entravant ainsi la circulation routière sur cet axe principal.

Les forces de l'ordre ont fait preuve d'un esprit de conciliation et ont évité la confrontation. «Face à un événement largement pacifique, la Police de Lausanne a opté pour une stratégie privilégiant le dialogue, avant d'engager une évacuation forcée des lieux», a indiqué Raphaël Pomey, chargé de communication de la police.

115 manifestants identifiés, vingtaine d'interpellations

La manifestation a été toutefois émaillée de quelques échauffourées. Des manifestants ayant refusé de se soumettre aux injonctions, les agents ont procédé à l'identification de 115 personnes sur le pont Bessières. «Une vingtaine de militants ont été acheminés à l'Hôtel de Police, pour avoir répété des actes délictueux, malgré une première identification. Tous ces individus seront dénoncés. Une personne sera encore poursuivie pour violences contre fonctionnaire», signale le porte-parole de la police.

Extinction Rébellion bloque le pont Bessière à Lausanne

Des militants du mouvement Extinction Rébellion bloquent le pont Bessières vendredi à Lausanne. Plusieurs d’entre eux ont été délogés par la police avant de reprendre position quelques mètres plus loin. Environ 200 manifestants se sont installés sur le pont en fin de matinée et ont rapidement fait connaître leurs revendications: que le Conseil fédéral s’exprime à la radio et à la télévision sur le réchauffement climatique. Plus précisément qu’il dise "la vérité sur cette situation critique".

Mais, dans l'ensemble, la manifestation s'est déroulée dans un esprit bon enfant. Alors que les agents procédaient à l'évacuation des lieux, les manifestants ont repris le refrain des activistes écolos destiné aux forces de l'ordre: «Policiers, doucement: on fait ça pour vos enfants».

Ton opinion