Actualisé 09.10.2017 à 20:59

Suisse romande Policiers formés contre les tireurs dans les écoles

Un forcené a été interpellé jeudi sur le campus de Delémont. Selon la haute école, le dispositif de sécurité a bien marché.

de
Abdoulaye Penda Ndiaye
Le groupe délite de la police jurassienne est intervenu jeudi.

Le groupe délite de la police jurassienne est intervenu jeudi.

Leser-Reporter

«Je vais commettre un massacre.» Ces propos d'un homme apparemment armé ont semé une grosse panique à Delémont jeudi dernier, vers 13h45 à la Haute Ecole de l'arc jurassien (HE-ARC). Des policiers d'élite ont réussi à maîtriser l'individu vers 15h30. Il s'est révélé psychologiquement fragile mais pas dangereux (lire encadré).

Certains étudiants choqués ont eu besoin d'un appui psychologique, selon la police. Au niveau de la HE-ARC, la directrice générale, Brigitte Bachelard, estime que les mesures idoines ont été prises. «Notre cellule de crise et le dispositif de sécurité en cas d'urgence ont été activés», assure-t-elle.

En Suisse, la hantise d'une fusillade dans les établissements scolaires ou universitaires a poussé les forces de l'ordre à se former. C'est le projet Amok contre les tireurs fous. «Tous les policiers romands sont préparés pour gérer dans les meilleures conditions de tels cas de figure. Nous ne dirons évidemment pas comment», a commenté le commissaire principal Jean-Christophe Sauterel, de la police vaudoise. A Genève, la police avait déclenché le plan Amok en 2015 à l'université à cause des menaces d'un étudiant. A Neuchâtel, les enseignants et le personnel administratif aussi sont formés pour gérer les situations de crise.

Individu relâché

Individu relâché

L'individu interpellé à Delémont a été relâché au terme de son audition par le procureur Nicolas Theurillat. «Il n'avait pas d'intentions criminelles. La procédure pénale pour menace alarmant la population suit son cours», rappelle le magistrat. La police jurassienne indique pour sa part que l'intervention découle d'un «malheureux concours de circonstances, qui ont eu lieu dans un contexte tendu au vu des événements survenus ces derniers jours sur le plan international».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!