Politique et jeunes, la crise?
Actualisé

Politique et jeunes, la crise?

VAUD. Ils sont 224 candidats vaudois à se présenter aux élections fédérales du 21 octobre. Parmi eux, seuls 36 ont moins de 30 ans. Signe du désintérêt des jeunes pour la chose politique?

Frédéric Mamaïs, de l'Institut des études politiques de Lausanne, est l'auteur d'une étude sur le rapport des 18-25 ans à la politique. Il explique cette génération vote peu et s'engage rarement dans un parti. Cette attitude s'expliquerait par un «problème de communication»: le mode d'expression des politiques serait réservé à ceux qui connaissent. Toutefois, selon Frédéric Mamaïs, il n'est pas permis d'affirmer que les jeunes se détachent de la politique. Ils s'expriment et donnent leur avis par d'autres biais.

awi

Ton opinion