Aviation: Polluer moins: l'ambition d'Airbus et son aile volante
Actualisé

AviationPolluer moins: l'ambition d'Airbus et son aile volante

Le constructeur européen a dévoilé hier un modèle réduit, résultat
de ses études sur les avions du futur moins gourmands en carburant.

Lavionneur européen a créé lévénement en présentant son prototype Maveric, hier à Singapour. (Crédit: airbus)

Volerons-nous à l'avenir dans ce type d'engins? Sous ses airs de navette spatiale tout droit sortie d'une bande dessinée de science-fiction, le prototype Maveric a été présenté mardi par Airbus à l'occasion du salon aéronautique de Singapour. Développé dans le plus grand secret depuis 2017, il a effectué son premier vol en juin 2019.

D'une longueur de 2m sur 3m20 de large, il a la forme d'un V aplati surmonté de deux empennages dans lesquels sont intégrés les moteurs. Ce prototype a pour vocation de valider la faisabilité du concept, qui a «le potentiel pour réduire jusqu'à 20% la consommation de carburant par rapport aux avions monocouloirs actuels» comme l'A320 ou le Boeing 737, affirme Airbus.

Technologie hybride

Le transport aérien représente environ 2% des émissions de CO2 mondiales, selon la faîtière du secteur. Mis sous pression par des appels au boycott des voyages en avion, compagnies et constructeurs se sont engagés à diviser par deux en 2050 leurs rejets par rapport à ceux de l'année 2005.

«Bien qu'il n'y ait pas de calendrier spécifique pour une mise en service, ce démonstrateur technologique pourrait contribuer à faire évoluer les architectures des avions commerciaux vers un avenir écologiquement durable», souligne Airbus. Les constructeurs travaillent aussi sur la technologie hybride électrique, de nouveaux types de réacteurs, des matériaux allégés et des carburants synthétiques. (afp)

Ton opinion