Lausanne – Pollution aux dioxines: pas de danger au robinet

LausannePollution aux dioxines: pas de danger au robinet

Après une première série de recommandations sanitaires, la Ville de Lausanne s'explique sur la suite des démarches concernant la pollution des sols aux dioxines découverte au début de l’année. Une pollution qui touche une bonne partie de la ville, du centre à Épalinges.

par
kaa

Ton opinion

jeudi, 14.10.2021
17:14

Ce live est terminé. Merci de l'avoir suivi. Une synthèse suivra.

17:06

Travail d'information

La Ville de Lausanne s’engage à continuer d’informer régulièrement sa population par volonté de transparence et devoir de diligence. «Ce dossier est complexe. L'expérience nous manque aujourd'hui. On est dans l'empirique, alors on apprend en faisant», conclut Natacha Litzistorf.

16:52

Dioxines très peu solubles dans l’eau

Pierre-Antoine Hildbrand, responsable de la sécurité, de l’économie et de l’eau, confirme que les eaux lausannoises ne sont pas touchées par cette pollution. En effet, les dioxines sont stables dans les sols et très peu solubles dans l’eau. Elles se concentrent dans les couches supérieures du sol et ne s’évaporent pas. De plus, la STEP n’est ni réceptrice ni émettrice dans le cycle de l’eau. Des analyses de contrôle supplémentaires des fumées sont d’ores et déjà prévues.

16:50

Concernant les animaux

Les cochons, les moutons, les poules et leurs productions respectives sont hors de la distribution alimentaire. Les projets de poulaillers urbains sont suspendus pour l’heure.

La Ville travaille en collaboration avec l'Agroscope sur la mise en place de protocoles d'analyses plus simples. Ce qui est certain, c'est qu'il n'y a pas de souffrance animale.

16:47

La bonne nouvelle

Les fermes agricoles de la Ville se situent en dehors du territoire lausannois, sauf une exploitation. Pour ces dernières, les analyses ont montré des concentrations ne demandant pas de restrictions particulières, si ce n’est pour la production d’œufs (suspendue). Les exploitant·e·s ont été informé·e·s en ce sens.

16:42

Copeaux de bois en guise de protection

Cinq nouveaux sites sont apparus problématiques aujourd'hui: deux garderies (Madeleine et Beaumont), deux écoles (Collège de la Sallaz et Collège de la Rouvraie) et une place de jeux (Clamadour). Pour les garderies concernées, il s’agira de recouvrir de copeaux de bois et de bâches les zones sensibles accueillant des enfants en bas âge pour empêcher l’accès à la terre et diminuer le risque d’ingestion. Concernant les autres lieux concernés, des panneaux d’information et des barrières empêchant l’accès aux abords des places de jeux pourront être installés.

16:30

20% des parcelles sont problématiques

Natacha Litzistorf se lance sur les résultats des 119 parcelles analysées, propriété de la ville. 20% des parcelles sont problématiques.

16:26

Les eaux ne sont pas touchées par cette polution

La Municipalité de Lausanne annonce que peu de mesures contraignantes, suite à la découverte de la pollution aux dioxines. Toutefois, des panneaux et des barrières seront installés sur les secteurs concernés. Une fermeture est envisagée, celle du jardin potager et plantage de la Borde, qui dépasse la valeur de 100 ng TEQ/kg. La décision est en attente du canton. Les eaux ne sont pas touchées par cette pollution.

16:23

Ville et canton ensemble

Natacha Litzistorf, en charge du Logement, de l’environnement et de l’architecture (LEA), se félicite que la Ville et le canton travaillent main dans la main sur ce dossier.

Recommandations sanitaires

Pour rappel, l’alimentation constituant la principale source d’exposition aux dioxines, le canton recommande de ne pas consommer les produits d’origine animale tels que les œufs de poules élevées dans les secteurs concernés. Les cucurbitacées (courges, courgettes, cornichons, concombres, pâtissons, etc.) qui poussent dans les jardins familiaux et qui accumulent les dioxines, sont également déconseillées.

Les enquêtes menées sur 126 sites dans le canton de Vaud

Les enquêtes menées sur 126 sites dans le canton de Vaud ont permis de délimiter le périmètre et les niveaux de la pollution sur la commune de Lausanne. Son contour s’étend sur une grande partie du territoire communal de la ville, mais également sur le sud des communes du Mont-sur-Lausanne et d’Épalinges. Pully et Prilly sont également marginalement concernées. Au centre, le niveau – le plus élevé – dépasse les 200 ng/kg.

Pollution aux dioxines, les autorités s'expliquent

Après une première série de recommandations sanitaires, la Ville de Lausanne s'explique sur la suite des démarches concernant la pollution des sols aux dioxines découverte au début de l’année. Une pollution qui touche une bonne partie de la ville, du centre à Épalinges.

8 commentaires