Actualisé 17.12.2008 à 19:44

LausannePoni Hoax distille un cocktail musical hybride

Le groupe français jouera du rock teinté de disco, de new wave et d'autres styles ce jeudi soir au Romandie.

par
Myriam Genier

Si vous vous dites en regardant la photo ci-contre que ces cinq types sont habillés comme John Travolta période «La fièvre du samedi soir», sachez que ce n'est sans doute pas sans raison. Comme de nombreuses formations anglo-saxonnes actuelles, les Français ont craqué pour la musique des années 1970-1980. Il n'en fallait pas plus, si ce n'est un look dégingandé et un peu décalé (les musiciens se maquillent volontiers), pour que Poni Hoax soit étiqueté comme un groupe branché.

Mais ce qui retient surtout l'attention chez ce quintette qui chante en anglais, c'est la qualité de sa musique. Avec leurs claviers et leurs guitares, ces Parisiens réussissent le tour de force de marier les influences les plus diverses: new wave, disco, rock, electro, Rolling Stones et même Michel Berger!

Ce mélange improbable fonctionne on ne peut mieux. Pour preuve, le groupe joue à l'étranger et a fait la première partie de Franz Ferdinand à Londres cette année.

Romandie, Lausanne Jeudi 18, 21 h 30

Romandie, Lausanne Jeudi 18, 21 h 30

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!