Crise en Ukraine: Porochenko expose son plan de paix
Actualisé

Crise en UkrainePorochenko expose son plan de paix

Dans un discours de 12 minutes envoyé dans la nuit de samedi à dimanche aux télévisions, le nouveau président a exposé à la nation son plan de paix pour l'est séparatiste.

Le plan de paix de Porochenko inclut un dialogue avec les rebelles prorusses n'ayant commis «ni meurtre ni torture», afin de restaurer l'intégrité du pays.

Ce discours intervient après l'entrée en vigueur vendredi soir d'un cessez-le-feu d'une semaine décrété par Kiev à ses troupes pour permettre aux rebelles pro-russes de déposer les armes. Mais samedi, les combats entre l'armée et les insurgés se sont pourtant poursuivis avec le même acharnement dans l'est de l'Ukraine.

«Des vues diamétralement opposées ne seront pas une barrière à la participation aux négociations. Je suis prêt à discuter avec ceux qui se sont fourvoyés, qui ont par erreur adopté des positions séparatistes. A l'exception, bien sûr, de ceux qui ont été impliqués dans des actes de terrorisme, de meurtre ou de torture», a déclaré le président, investi le 7 juin avec le soutien des Occidentaux.

«Je garantis de plus la sécurité pour tous les participants aux négociations, pour tous ceux qui veulent adopter le langage des arguments au lieu du langage des armes», a-t-il poursuivi.

Plan B

Moscou a jugé samedi que les conditions mises en avant par Petro Porochenko pour faire cesser une violente insurrection ayant fait déjà 375 morts depuis le mois d'avril, étaient «irréalistes» sans la participation des séparatistes à la table des négociations.

«Le scénario pacifique est notre scénario principal. C'est notre plan A», a déclaré M. Porochenko dans son discours. «Mais ceux qui ont l'intention d'utiliser ces négociations de paix à seule fin de jouer la montre et de regrouper leurs forces doivent savoir que nous avons un plan B détaillé. Je ne vais pas en parler maintenant parce que je crois que notre plan pacifique va réussir», a-t-il ajouté.

Ce plan de paix inclut la création d'une zone tampon de 10 km à la frontière entre l'Ukraine et la Russie et un couloir pour les mercenaires russes leur permettant de rentrer en Russie une fois leurs armes déposées. (ats)

Ton opinion