Actualisé 28.06.2020 à 10:31

Suisse

Port du masque dans les transports publics: l’obligation se précise

La mesure était jugée prématurée par le groupe de travail Covid-19 de la Confédération la semaine dernière. Mais face à la récente recrudescence des cas dans le pays, son chef pense qu’elle est dorénavant nécessaire.

Le port du masque dans les transports publics est actuellement vivement recommandé.

Le port du masque dans les transports publics est actuellement vivement recommandé.

Keystone

Le nombre d’infections au coronavirus ne cesse d’augmenter depuis une semaine en Suisse. Samedi, l’OFSP indiquait dans son bilan quotidien une 5e hausse consécutive des nouveaux cas enregistrés en 24 heures. «C’est inquiétant», a même indiqué sur twitter le chef valaisan de l’office, Pascal Strupler.

Face à cette situation, plusieurs experts estiment qu’il est temps de prendre des mesures. «Nous recommandons l'obligation de porter un masque dans les transports publics et partout où le traçage des contacts n'est pas possible», a fait savoir le chef du groupe de travail Covid-19 de la Confédération, Matthias Egger, à la «SonntagsZeitung».

La semaine dernière, la taskforce jugeait pourtant une telle recommandation prématurée et avait décidé d’attendre. Mais elle est dorénavant nécessaire, estime Matthias Egger: «Le danger d'une augmentation plus importante est maintenant présent.» Et des mesures appropriées permettraient de l’éviter. Pour le spécialiste, cette tendance haussière est consécutive à l’assouplissement des mesures le 6 juin et à l'ouverture de la frontière le 15 juin.

62 nouveaux cas d’infection

La Suisse a enregistré 62 nouveaux cas d'infection au Covid-19 au cours des dernières 24 heures, indique dimanche l'Office fédéral de la santé publique. La semaine a été marquée par une hausse du nombre de cas avec un pic à 69 samedi.

Les politiques ont le dernier mot

L’idée fait également son chemin dans les cantons. «Nous ne devrions pas perdre plus de temps pour rendre le port du masque obligatoire» explique dans le journal dominical le président de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé, Lukas Engelberger. Le Bâlois somme également la Confédération de prendre davantage de mesures concernant l'entrée sur le territoire, au vu de la situation dans de nombreux pays.

Jusqu'à présent, le port du masque n’est obligatoire que pour les manifestations politiques, même s’il est vivement recommandé dans les transports publics. C’est le rôle de la Confédération de décider d'une telle exigence à l'échelle nationale. Les cantons peuvent néanmoins imposer une obligation sur leur propre territoire.

(Claudia Steiger/mst)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
752 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

un délégué du Souverain genevo

29.06.2020 à 21:50

En vertu de l'art. 2 de la Constitution genevoise, une telle obligation devrait être décrétée par le seul Souverain. Bref, j'attends du Conseil d'Etat qu'il convoque le corps électoral s'il veut proposer une telle mesure. Il serait temps que la peuple se réveille avant de se voir priver de ses droits démocratiques.

Leila

29.06.2020 à 20:01

Pas de soucis me concernant pour le port du masque néanmoins une exonération de la redevance télé car ça va coûter plus cher, dépend notre utilisation

Le Masque Pour Les Nuls

29.06.2020 à 14:12

On va pas vous demander d'expliquer à quoi il sert et pourquoi vous devez le porter. On va juste exiger que vous le portiez et vous sanctionner sévèrement si vous ne le faites pas. C'est bon, les nuls? Vous croyez que vous allez y arriver?