Italie: Portante, elle avait 22 kg de plastique dans le ventre
Actualisé

ItaliePortante, elle avait 22 kg de plastique dans le ventre

Une femelle cachalot s'est échouée jeudi dernier sur une plage de Sardaigne. Son sort a ému le ministre transalpin de l'Environnement.

par
jfe/afp
Les pompiers italiens ont diffusé une image de l'évacuation de la carcasse de l'animal.

Les pompiers italiens ont diffusé une image de l'évacuation de la carcasse de l'animal.

C'est une scène hélas de plus en plus courante. Jeudi 28 mars dernier, la carcasse d'un cachalot femelle a été découverte sur la plage de Porto Cervo, au nord de la Sardaigne. L'information a notamment été dévoilée sur Facebook par le ministre italien de l'Environnement, Sergio Casta, qui s'est ému de cette macabre découverte.

Selon les analyses menées par l'organisme de biologie marine Seame Sardinia, 22 kilos de plastique ont été extraits de la carcasse de l'animal long de 6 mètres, parmi lesquels «des sacs-poubelle, des filets de pêche, des lignes, des tubes, le contenant d'un liquide de machine à laver encore identifiable, avec marque et code-barres et d'autres objets non identifiables», a listé Luca Bittau, chargé de l'examen du cétacé. Et le scientifique de préciser: «Le cachalot était une femelle enceinte, mais le fœtus est mort.»

Mettre en oeuvre des politiques

Face à cette scène, le ministre italien Sergio Casta a publié une longue tirade sur Facebook. «Y a-t-il encore quelqu'un qui dit que ce ne sont pas des problèmes importants?», a interrogé l'homme d'État transalpin. Il invite également chaque pays à mettre en oeuvre des politiques pour limiter l'usage massif des plastiques.

«Nous avons utilisé de manière insouciante et pendant des années ce confort et aujourd'hui nous en payons les conséquences, comme les animaux», a ajouté le ministre.

Sergio Casta a même affirmé qu'un projet de loi intitulé «#SalvaMare» arrivera au Conseil des ministres dans les prochains jours. Le but serait de permettre aux pêcheurs de ramener à terre tout le plastique pêché en mer, «alors qu'aujourd'hui la loi oblige pratiquement les marins à le rejeter», affirme le ministre de l'Environnement.

Interdiction à la vente

Cotons-tiges, pailles, touillettes à café: le Parlement européen a entériné mercredi dernier à une large majorité la fin dans l'Union européenne, à partir de 2021, de ces produits en plastique à usage unique qui polluent les océans.

Une dizaine de catégories de produits, comprenant aussi les couverts, les assiettes ou encore les bâtonnets pour ballons, seront interdites s'il existe des solutions de rechange.

Ton opinion