Actualisé 11.04.2011 à 08:09

Lieux publics en FrancePorter le voile intégral devient illégal

La loi prohibant le port du voile islamique intégral -burqa ou niqab- dans tous les lieux publics entre en vigueur lundi en France.

La France est le premier pays européen à appliquer une telle interdiction généralisée.

La loi, adoptée par le parlement le 11 octobre 2010 après un débat houleux, concerne moins de 2000 femmes, dans un pays qui compte selon les estimations entre quatre et six millions de personnes de «tradition musulmane».

Il est désormais interdit, sous peine d'amende, de se dissimuler le visage -avec un voile, un casque ou une cagoule- dans l'espace public, c'est-à-dire la rue, les jardins publics, les gares ou les commerces.

Les forces de l'ordre n'ont pas le pouvoir de faire ôter leur voile aux personnes récalcitrantes mais ces dernières encourent une peine maximale de 150 euros d'amende et/ou un stage de citoyenneté.

En outre, les hommes qui obligent une femme à se voiler risquent un an de prison et 30'000 euros d'amende. La peine est doublée (deux ans de prison, 60'000 euros d'amende), si la personne contrainte est mineure.

Un enjeu de campagne

Cette législation entre en vigueur au moment où la place de l'islam et la laïcité sont devenus des thèmes majeurs du débat politique en France, à un an de la présidentielle de 2012, et sur fond de montée du Front national (extrême-droite) de Marine Le Pen.

En juin 2009, le président Nicolas Sarkozy avait déclaré que la burqa ne serait «pas la bienvenue sur le territoire de la République», y voyant «un signe d'asservissement» et non «un problème religieux».

De nombreux musulmans sont opposés à cette loi, qui a été accusée de stigmatiser toute une communauté. Toutefois le Conseil français du culte musulman, organe représentatif de l'islam en France, estime que le voile intégral «correspond à une lecture extrémiste, littéraliste du Coran, pas à une obligation religieuse».

En octobre 2010, la loi avait été évoquée par le chef d'Al-Qaïda, Oussama Ben Laden, comme l'un des motifs pour menacer la France d'attentats.

Lundi, une manifestation hostile à cette loi prohibant le port du voile islamique intégral est prévue devant la cathédrale Notre-Dame à Paris. Samedi, la police française a interpellé 61 personnes qui voulaient participer à Paris, à l'appel d'un collectif d'associations islamistes, à un rassemblement interdit contre la loi.

La loi interdit de se masquer le visage dans la rue, et pourtant...

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!