Actualisé 19.10.2017 à 21:19

Etats-UnisPorto Rico: Trump s'attribue la note de 10/10

Alors qu'il avait reproché à Porto Rico de grever le budget américain après l'ouragan Maria, le président estime avoir fait du bon boulot.

1 / 44
Une nouvelle étude indépendante a réévalué mardi le bilan de l'ouragan Maria à Porto Rico: près de 3000 personnes ont été tuées. (28 août 2018)

Une nouvelle étude indépendante a réévalué mardi le bilan de l'ouragan Maria à Porto Rico: près de 3000 personnes ont été tuées. (28 août 2018)

AFP
L'ouragan Maria a tué plus de 4600 personnes sur l'île américaine de Porto Rico l'an dernier, selon une étude indépendante publiée mardi et qui balaie le bilan officiel et très contesté de 64 morts. (29 mai 2018)Hurricane Maria, which pummeled Puerto Rico in September 2017, is likely responsible for the deaths of more than 4,600 people, some 70 times higher than official estimates, researchers at Harvard University said on May 29, 2018. / AFP PHOTO / Ricardo ARDUENGO

L'ouragan Maria a tué plus de 4600 personnes sur l'île américaine de Porto Rico l'an dernier, selon une étude indépendante publiée mardi et qui balaie le bilan officiel et très contesté de 64 morts. (29 mai 2018)Hurricane Maria, which pummeled Puerto Rico in September 2017, is likely responsible for the deaths of more than 4,600 people, some 70 times higher than official estimates, researchers at Harvard University said on May 29, 2018. / AFP PHOTO / Ricardo ARDUENGO

AFP
Près d'un demi-million de Portoricains vont quitter leur île caribéenne d'ici 2019, fuyant les ravages de l'ouragan Maria, soit 14% d'une population déjà frappée depuis dix ans par une profonde crise économique, selon des chercheurs. (Lundi 6 novembre 2017)

Près d'un demi-million de Portoricains vont quitter leur île caribéenne d'ici 2019, fuyant les ravages de l'ouragan Maria, soit 14% d'une population déjà frappée depuis dix ans par une profonde crise économique, selon des chercheurs. (Lundi 6 novembre 2017)

Keystone

Le président des Etats-Unis Donald Trump a attribué jeudi à son administration la note maximale pour sa réponse à l'ouragan qui a dévasté Porto Rico, territoire américain qui reste privé d'électricité à 80%.

«Je pense que nous avons fait du très bon boulot», a déclaré Donald Trump lors d'une rencontre dans le Bureau ovale avec Ricardo Rossello, gouverneur de cette île des Caraïbes de 3,5 millions d'habitants. «Nous avons fourni beaucoup d'aide, rapidement, nous étions d'ailleurs présents avant même que la tempête frappe», a-t-il déclaré.

«Je nous donne dix»

Interrogé sur la note qu'il donnerait à son administration sur une échelle de 1 à 10, le président américain a répondu: «Je nous donne un dix».

Trump livre sa version de Porto Rico

Blessé par le traitement médiatique de sa visite sur l'île, le président américain a réagi en publiant une vidéo dans laquelle il explique comment ça s'est passé.

De son côté, le gouverneur de l'île a salué la réponse de la Maison Blanche tout en insistant sur les énormes défis auxquels l'île était toujours confrontée, un mois après le passage l'ouragan Maria. «Toutes les demandes que nous avons faites au président des Etats-Unis ont été entendues», a-t-il assuré.

Porto Rico tente de se reconstruire

Dans le sud est de Porto Rico, région par où est entré l’ouragan Maria le 20 septembre, les dégâts sont toujours visibles mais l’aide commence à arriver.

«Ce n'est pas la faute des gens»

Le président américain a suscité de vives polémiques sur la gestion de cette crise, en raison de ses attaques contre certains élus locaux, mais aussi de la tonalité de ses tweets sur l'aide fédérale qui ne peut être «éternelle».

Maria: survol en drone de Porto Rico dévasté

Des images filmées par un drone jeudi 21 septembre montrent l'ampleur des dégâts au Costa Rica après le passage de l'ouragan Maria qui y a fait au moins 13 morts, et où de nouvelles pluies diluviennes sont attendues

Depuis le Bureau ovale, il a pris ses distances avec certaines de ses déclarations passées dans lesquelles il semblait reprocher aux Portoricains un manque de mobilisation. «Ce n'est pas la faute des gens», a-t-il insisté. «Une personne qui perd sa maison ne peut plus aller travailler».

Les habitants de cette ancienne colonie espagnole devenue un territoire associé aux Etats-Unis - qui n'a pas le statut d'Etat à part entière - ont la citoyenneté américaine mais ne peuvent voter lors du scrutin présidentiel. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!