03.09.2019 à 20:44

«Fête de famille»Portrait raté d'une smala en pleine crise de nerfs

On espérait rire ou pleurer en voyant «Fête de famille». Hélas, l'ennui et l'énervement dominent.

de
Catherine Magnin

C'est l''histoire d'un anniversaire qui part en cacahuète. Andréa (Catherine Deneuve) aurait bien aimé qu'on n'y parle que de choses gaies. Mais voilà que Claire (Emmanuelle Bercot), son aînée hystérique, s'y invite par surprise.

Le point de vue

Réalisateur de «Roberto Succo» et de «Vie sauvage», Cédric Kahn a manifestement tenté quelque chose au niveau de la mise en scène. Sa manière de repousser hors champ certains protagonistes et certains pans de l'action souligne les non-dits, les secrets, la part obscure de cette famille.

Le scénario

Trop chaotique, alternant rires, prises de bec, décisions à l'emporte-pièce pour sauver une sérénité de façade, le déroulement de «Fête de famille» ne laisse pas le temps au spectateur de s'intéresser aux protagonistes, encore moins de s'y attacher.

L'excès

Les petits-enfants d'Andréa s'entêtent à jouer une pièce de théâtre qui fait écho à la situation familiale, l'un de ses fils (Vincent Macaigne) tourne un doc sur le vif: la multiplication des couches de lecture frise l'indigeste.

Le hic

Emmanuelle Bercot en fait des tonnes en revenante dont on ne sait si elle est sincère ou manipulatrice, folle ou juste trop humaine. Ce qui, maîtrisé, marchait dans «Mon roi» énerve ici: on la giflerait autant que son personnage. Certains diront que c'est comme ça, une bipolaire qui pète les plombs. En l'occurrence, c'est juste une actrice en roue libre.

«Fête de famille»

De Cédric Kahn. Avec Emmanuelle, Bercot, Catherine Deneuve

Sortie le 14 septembre 2019

*

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!