Technologie: Portrait-robot de l'employé modèle
Actualisé

TechnologiePortrait-robot de l'employé modèle

Du plus surprenant au plus pratique, tour d'horizon des nouveautés au rayon androïdes.

par
Sandra Imsand
Dans le dessin animé «Wall-e», les robots ont supplanté les humains dans leur travail quotidien.

Dans le dessin animé «Wall-e», les robots ont supplanté les humains dans leur travail quotidien.

L'homme sera-t-il bientôt obsolète? Vu le foisonnement des nouveaux cyborgs qui arrivent sur le marché, on serait en droit de le penser. Du coup, on pourrait imaginer un futur où ­l'homme ne devrait plus accomplir aucune tâche lui-même. Et déléguerait tout à ses subalternes robots. A l'image du film d'animation «Wall-e», où les humains ne bougent plus le moindre orteil et sont devenus des être obèses et assistés aux membres atrophiés.

Vision d'horreur? Pourtant les robots ont depuis longtemps dépassé le stade de simple boîte de conserve ou de jouets pour enfants, pour se faire une véritable place dans le monde moderne. Notamment en médecine, où l'utilité des androïdes est indiscutable, étant donné la minutie des interventions et la difficulté de certains diagnostics. Si on rechigne peut-être à l'idée de se faire découper par un automate, on se rassure sur le fait que ses gestes sont plus précis et efficaces que ceux des médecins humains. De plus, contrairement aux chirurgiens en chair et en os, le robot, lui, ne souffre jamais de gueule de bois, d'insomnies ou de tremblote.

Seulement, à côté des inventions utiles, on retrouve pléthore de découvertes plus farfelues les unes que les autres. Comme par exemple ce robot trancheur, présenté voilà quelques jours lors de la première foire du kebab d'Allemagne (si, si, ça existe).­ Ou encore le robot tondeuse à gazon, qui relève plutôt du joujou pour geeks argentés et désœuvrés que de l'invention qui va révolutionner le monde. «20 minutes» a recensé ci-dessous les dernières sorties. Pour le meilleur et pour le pire.

Il découpe 120 kebabs à l'heure

Il porte un nom peu sexy: FFDR-V1004. Pourtant, son inventeur, un Chypriote de 34 ans, est persuadé qu'il va révolutionner l'industrie du repas sur le pouce. Ce robot est équipé d'une caméra numérique qui évalue l'épaisseur de la viande, et découpe ainsi des tranches fines et prépare jusqu'à 120 kebabs de l'heure. Autre avantage du FFDR-V1004?

L'hygiène. «Les kebabiers transpirent beaucoup quand ils coupent la viande car ils sont près du gril», explique l'inventeur. C'est sûr que présenté comme ça, on applaudit à l'idée des deux mains!

Elle se fait soigner les caries

Lorsque la roulette dérape, Hanako pousse un cri de douleur. Comme une vraie patiente allongée sur le fauteuil du cabinet de dentiste. Sauf que Hanako est une ­«robote» entièrement humanoïde. A l'instar des humains, elle remue la langue, salive et répond aux questions du dentiste, grâce à un dispositif de reconnaissance et synthèse vocales. Elle a été développée par l'Université Showa de Tokyo pour servir de cobaye aux étudiants dentistes.

Il arrive à détecter les tumeurs

Des chercheurs de l'Université de Western Ontario ont mis sur pied un prototype de robot qui pourrait sauver de nombreuses vies. En effet, la machine pourrait diagnostiquer des cellules cancéreuses deux fois plus rapidement et 40% plus efficacement que des chirurgiens humains. Au cours des tests menés sur des foies de vache grâce à la technique de la laparoscopie, les capteurs tactiles du robot ont réduit de 35% la force appliquée, et leur exploration systématique des tissus les a rendus beaucoup plus précis.

Elle conduit mieux que Schumi

La course de côte de Pikes Peak, aux Etats-Unis, est l'une des plus impressionnantes du monde automobile. Elle comprend pas moins de 156 virages sur une distance de 20 kilomètres. Autant dire que même les pilotes les plus chevronnés ont besoin de toute leur attention pour arriver sains et saufs au sommet! Audi pense pouvoir y arriver, et même sans conducteur! En septembre prochain, le fabricant allemand veut envoyer une TTS entièrement automatisée sur la piste et la faire rouler à vitesse réelle de la course (les meilleurs bouclent le parcours en 12 min.)

Il espionne la maison et fait ses rapports

Rovio est une webcam mobile sans fil qui permet de voir, d'entendre, de parler et de se déplacer chez soi alors que l'on est absent. Un gadget de plus, pour certains. Un véritable robot-­espion pour d'autres. En effet, Rovio offre de nombreuses options, notamment un dispositif d'alerte par mail qui envoie des photos lorsque la caméra dé­tecte un mouvement suspect sur les plages horaires indiquées. Sus aux cambrioleurs!

Il vole et chasse les oiseaux

Un «rapaçoïde» est actuellement en test à l'aéroport de Rio, au Brésil. A l'instar de son modèle en chair et en os, ce faucon mécanique est chargé d'éloigner les oiseaux indésirables qui entrent en collision avec les avions. Le modèle testé est camouflé sous un tissu spécial et des plumes et peut voler à 50 km/h, monter jusqu'à 300 m de haut ou raser le sol. Les résultats de ce test devraient être connus bientôt.

Il tond le gazon pendant que vous bronzez

Après avoir été l'apanage exclusif des terrains de golf, le robot-tondeuse est enfin disponible pour les particuliers. Des pelouses vertes à la coupe parfaitement millimétrée sans avoir à subir la corvée de la tonte? Un rêve pour beaucoup de traumatisés du gazon. Un rêve qui vaut tout de même son prix (dès 800 francs pour le modèle de base et jusqu'à 4300 francs pour la Rolls du genre). Ces jardiniers automatisés fonctionnent à l'énergie solaire et se rechargent tous seuls sur leur base.

Il rédige des comptes rendus de matches de baseball

presse. Un journaliste qui collecte des informations sur une rencontre sur les sites web et puise dans une base de données d'expressions sportives pour écrire un article. Le tout en deux secondes. Cette performance est réalisée quotidiennement par The Machine, un robot-journaliste qui ne traite – pour l'instant – que les matches de baseball, en attendant la sortie de sa version commerciale... Bientôt la fin pour l'auteure de ces lignes?

Ton opinion