Zurich: PostFinance veut servir de porte-monnaie aux Suisses
Actualisé

ZurichPostFinance veut servir de porte-monnaie aux Suisses

Via sa filiale Twint, l'établissement bancaire a présenté hier son application de paiement sur smartphone.

par
laf

La bataille autour de la maîtrise des porte-monnaie numériques s'emballe. Twint, filiale de PostFinance, va lancer cet automne son application de paiement sans contact multiplateforme. Il suffira de lancer l'app et de valider la transaction, après avoir activé la connexion Bluetooth de son appareil. Le système est indépendant des cartes de crédit, des opérateurs de téléphonie et de la puce SIM.

Patron de Twint, Thierry Kneissler est convaincu que les commerçants adhéreront au service. «La caisse du jour leur sera versée le soir même sur leur compte basé en Suisse», avance-t-il. Les intéressés devront s'équiper d'appareils dotés de «beacons» (petits capteurs), nécessaires au transfert des données.

Les terminaux ne coûteront qu'une centaine de francs, nettement moins que ceux de la technologie rivale NFC, déjà très répandus. Twint peut déjà compter sur des partenaires de renom, avec les CFF et la Coop.

Pour alimenter son compte, l'utilisateur peut recourir à des cartes de prépaiement ou à une autorisation de débit direct d'un compte bancaire, avec un solde maximum plafonné à 3000 francs. Il peut aussi définir un montant à partir duquel il doit obligatoirement saisir un mot de passe.

Swisscom en rade

Swisscom en rade

L'an passé, l'opérateur historique avait lancé Tapit, sa solution de paiement sans contact basée sur la technologie NFC. Peu téléchargée et très mal notée, l'app n'a pas convaincu sous Android. En parallèle, Swisscom discute toujours avec Apple pour rendre Tapit compatible avec les iPhone. La firme américaine pense certainement d'abord au déploiement de son système Apple Pay, doté de sa propre technologie NFC, privilégiée au détriment des «beacons».

Ton opinion