Actualisé 17.10.2018 à 05:49

Yverdon-les-Bains (VD)

Poules massacrées par des chiens mal maîtrisés

Une propriétaire n'en peut plus: ses poules sont trop souvent attaquées par des chiens de passage.

de
Pauline Rumpf
Ces dernières années, Fanny a retrouvé plusieurs de ses poules mortes ou en piteux état après s'être fait attaqué par des chiens en promenade. Elle lance un appel à leurs propriétaires.

Ces dernières années, Fanny a retrouvé plusieurs de ses poules mortes ou en piteux état après s'être fait attaqué par des chiens en promenade. Elle lance un appel à leurs propriétaires.

DR

Habitante d'une ferme aux abords d'Yverdon, Fanny n'en peut plus. Désemparée, elle a récemment lancé un appel sur Facebook, à destination des propriétaires de chiens: «Tenez-les en laisse quand vous les promenez aux abords d'une ferme!»

«Non ils ne peuvent pas «jouer avec» mes poules!»

La jeune femme habite sur un parcours très prisé des propriétaires de chien, et possède des poules. Mais pour laisser le passage aux machines agricoles, et aussi par choix, aucun grillage n'entoure sa propriété. Il lui est donc arrivé plusieurs fois de retrouver une de ses bêtes blessée, voire morte, sous les crocs de l'ami à quatre pattes d'un promeneur. Généralement, celui-ci n'est plus dans les parages lorsqu'elle remarque le problème, et elle ne peut donc rien faire.

«Il arrive aussi que ça fasse rire la personne que son chien «s'amuse» avec ma poule, s'offusque Fanny. On m'a déjà dit de le laisser jouer... Je n'ai rien contre l'animal, c'est son instinct de courir après les proies. Mais j'aimerais que leurs détenteurs réalisent qu'il faut lui mettre une laisse quand ils arrivent aux abords d'une ferme. Les vaches de ma voisine ont défoncé leur pré en fuyant, dans les mêmes circonstances.»

Procédure pénale possible

Pour protéger ses poules, Fanny n'a que peu de cartes en main, mais la loi est de son côté pour rappeler à l'ordre les détenteurs de chien peu civils. Une attaque constitue en soi un dommage à la propriété, une plainte est donc possible; de plus, ces derniers sont tenus de maîtriser leur animal en tout temps.

«Dans une telle situation, le service des affaires vétérinaires définira s'il s'agit d'un problème de comportement du chien, ou une incompétence du propriétaire, explique le vétérinaire cantonal Giovanni Peduto. Dans le second cas de figure, cela peut aller de l'avertissement à la procédure pénale pour perte de maîtrise du chien. Si l'animal semble représenter un danger pour la sécurité publique, nous pouvons aussi effectuer une expertise pour savoir si son propriétaire sait le gérer.»

Mais cela ne fonctionne évidemment que si le propriétaire a pu être identifié. Pour Fanny, la seule solution, à part son post de sensibilisation sur Facebook, reste l'installation d'un panneau, et l'espoir que les détenteurs de chiens y prêtent attention.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!