Voyages - Pour aller en France, la 3e dose nous pend au nez
Actualisé

VoyagesPour aller en France, la 3e dose nous pend au nez

Notre voisin durcit les conditions de validité du pass sanitaire. Dès le 15 janvier, il faudra avoir reçu une dose de rappel de vaccin au maximum sept mois après la précédente pour que ce document soit encore valable. Pour les visiteurs aussi.

La France durcit ses règles concernant le pass Covid.

La France durcit ses règles concernant le pass Covid.

AFP

La nouvelle est tombée le 25 novembre. Le ministre de la Santé français Olivier Véran a annoncé que toutes les personnes âgées de plus de 18 ans devront justifier sur leur passe sanitaire «à compter du 15 janvier 2022» avoir reçu une dose de rappel de vaccin anti-Covid au maximum sept mois après la précédente pour garder leur sésame. Au-delà de ce délais, le QR code sera désactivé automatiquement pour les personnes n’ayant pas reçu leur «booster». Un nouveau passe sanitaire pourra néanmoins être émis 7 jours après la piqûre de rappel.

Concernant les personnes non vaccinées ou non complètement vaccinées souhaitant bénéficier du pass sanitaire, la durée de validité des tests négatifs au Covid-19 va être ramenée à 24 heures. Cette durée était jusqu’à présent de 72 heures.

Se renseigner jusqu’au jour du départ

Ces règles concernent également les Suisses qui voudraient se rendre dans l’Hexagone dès la mi-janvier.

Contacté, l’OFSP indique qu’il convient de se renseigner avant de voyager sur les règles applicables dans le pays de destination car elles peuvent changer d’un jour à l’autre. Elles sont applicables aussi pour les visiteurs et c’est ce qui a toujours été le cas. On se souvient des règles propres et disparates à presque chaque pays à la fin juin pour accueillir les vacanciers.

(jbm)

Ton opinion

348 commentaires