21.10.2020 à 22:23

AllemagnePour «combattre le terrorisme», Berlin veut pouvoir espionner WhatsApp

Le gouvernement demande au Parlement d’autoriser la surveillance par les services secrets des conversations cryptées des messageries instantanées.

Pour le gouvernement, il ne s’agit pas de poursuivre les citoyens, mais de prévenir les crimes.

Pour le gouvernement, il ne s’agit pas de poursuivre les citoyens, mais de prévenir les crimes.

VQH

Le Gouvernement allemand a ouvert mercredi la voie à une surveillance par les services secrets des conversations cryptées sur des messageries de type WhatsApp ou Messenger. La mesure vise à mieux «combattre le terrorisme». Si le texte est adopté par le Parlement allemand, les services secrets seront autorisés à surveiller non seulement les conversations en cours, mais aussi les messages cryptés déjà envoyés en s’aidant notamment d’un logiciel espion.

«Je ne peux pas accepter que nos autorités de sécurité ne puissent poursuivre les ennemis de notre démocratie par manque de pouvoirs, a expliqué le ministre de l’Intérieur. Nous avons besoin de services de renseignement qui puissent voir et entendre à l’ère du numérique.» Pour le gouvernement, il ne s’agit pas de poursuivre les citoyens, mais de prévenir les crimes.

(AFP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
50 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Gag Allemand

22.10.2020 à 20:17

Même avec la permission ça va rester crypté... Tout au plus ils pourront tracer les contacts... Si j'étais un terroriste je ne me ferai donc pas trop de soucis de ce côté là...

James

22.10.2020 à 17:59

Les défenseurs de nos démocraties devraient tous avoir la licence 00. Le terrorisme disparaitrait naturellement.

Réel

22.10.2020 à 11:05

Ils ont déjà accès à tout ce qu'ils veulent, faut juste une loi pour qu'ils aient l'autorisation légale et éviter les pousuites, est-ce correct?