Actualisé 27.01.2011 à 07:58

Aventure

Pour du massif, c'est du massif!

La science-fiction se prête bien aux jeux de rôle. Dans un «space opera», «Mass Effect 2» le démontre, même si le tir l'emporte.

de
Philippe Messeiller

Attendu, c'est peu dire. La suite de «Mass Effect» est enfin dans les bacs. L'éditeur Bio­ware avait un sacré défi à relever. Les amateurs de science-fiction et de jeux de rôle vont être aux anges. Ce deuxième volet est une bombe. Même si l'aspect combat l'emporte sur le RPG.

Une fois de plus, l'humanité est menacée et seule une personne peut se dresser contre l'envahisseur: le commandant Shepard. «Mass Effect 2» se déroule dans la directe continuité du premier. Tout commence mal: accroché par un mystérieux croiseur galactique, vous périssez. Ressuscité, vous devenez une sorte d'«homme qui valait trois milliards». Et c'est là que les choses se corsent. Vos ennemis d'antan sont-ils vos amis? Quel jeu joue le mystérieux «Homme trouble»? Des quêtes vous permettront de faire la lumière sur toute cette affaire. Des tas de lieux magnifiques à visiter, de l'action bien menée, des dialogues et des décisions qui vont influencer l'histoire, «Mass Effect 2» a beaucoup de choses pour plaire. Trop dirigiste, diront certains. Certes, mais l'aventure est belle. Pas assez jeu de rôle, quelques bugs (il vaut la peine de sauvegarder), des personnages un brin rigides dans leurs mouvements, mais la mariée aurait été trop belle sans cela.

Le pitch de ce second volet n'est peut-être pas des plus originaux, mais qu'on ne s'y trompe pas, l'aventure qui nous attend est immense. Aussi vaste que l'univers (enfin presque, avec toutes ces galaxies à portée de

main j'ai tendance à m'enflammer).

Vous aimez le ­space opera, vous adorez la sci-fi, ne ratez pas «Mass Effect 2».

Mass Effect 2

PC et Xbox360

Editeur: Bioware

Un joueur

Age Pegi: 18 ans

****

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!