Neckless: «Pour durer, il te faut des gens avec du réseau»
Actualisé

Neckless«Pour durer, il te faut des gens avec du réseau»

Le groupe zurichois a touché 50'000 fr. en 2014 en gagnant le concours My Coke Music Soundcheck. Le leader explique ce que cette victoire lui a apporté.

par
Fabien Eckert
Le leader du combo zurichois de pop-rock, 27 ans (à g.), se dit chanceux d'avoir remporté le concours.

Le leader du combo zurichois de pop-rock, 27 ans (à g.), se dit chanceux d'avoir remporté le concours.

Les précédents lauréats du contest ont pour noms 77 Bombay Street, The Rambling Wheels ou The Jamborines. Ces groupes réalisent depuis lors de jolies petites carrières. Neckless est le dernier gagnant en date. Marcel Sprenger, son chanteur, revient sur cette aventure enrichissante, à l'heure où les inscriptions viennent d'ouvrir pour le millésime 2015.

Pourquoi vous être inscrit?

Nous voulions utiliser cette plateforme nationale pour atteindre de nouvelles personnes, pour nous faire connaître encore un peu plus.

Et ça a fonctionné?

Oui, nous avons eu pas mal de médias qui se sont intéressés à nous. Nous avons aussi remarqué que notre fan base grandissait durant le concours.

Comme les 11 autres finalistes, vous avez suivi des workshops, notamment sur les réseaux sociaux.

C'est un domaine hyper important. Nous avons appris à comment s'adresser aux fans, à comment les intéresser. Nous devons aller plus loin qu'une simple page Facebook. Nous devons offrir plus. Les réseaux sociaux requièrent de vraies compétences en management.

Qu'avez-vous fait des 50'000 fr. que vous avez touché?

Le montant est divisé en deux. Une partie, c'est du cash. Il sert en ce moment à enregistrer un EP. L'autre partie couvre les frais d'une année de management. Des pros (ndlr: de la société Gadget, qui gère des artistes) nous orientent sur notre carrière et notre musique. Mais attention! Il faut vraiment bosser. Et pour durer, même si tu as le meilleur son du monde, il te faut avant tout des gens avec du réseau et de bon conseil.

Le montant est divisé en deux. Une partie, c'est du cash. Il sert en ce moment à enregistrer un EP. L'autre partie couvre les frais d'une année de management. Des pros (ndlr: de la société Gadget, qui gère des artistes) nous orientent sur notre carrière et notre musique. Mais attention! Il faut vraiment bosser. Et pour durer, même si tu as le meilleur son du monde, il te faut avant tout des gens avec du réseau et de bon conseil.

My Coke Music Soundcheck

Inscriptions dès à présent sur: www.mycokemusic.ch

Trio d'experts pour choisir les candidats

Du 8 au 11 août 2015, trois pros de la musique sélectionneront 12 finalistes parmi les inscrits. Noah de Pegasus fait partie du jury. Il sera avant tout attentif aux compos et au charisme des participants. «Je rechercherai l'originalité et la fraîcheur», dit-il. Le chanteur a hâte de passer à la phase de sélection: «Je tomberais peut-être sur des génies avec qui j'aurais envie de bosser plus tard! Un concours comme celui-là permet de dénicher parfois des perles.»

Ton opinion