Actualisé 07.04.2017 à 05:24

Etats-UnisPour entrer à Stanford, ce garçon y est allé au culot

Dans son formulaire d'inscription à la prestigieuse université, un jeune homme s'est contenté d'écrire 100 fois #BlackLivesMatter. Et ça a marché.

de
joc
Ziad ne s'attendait pas à recevoir une réponse aussi enthousiaste.

Ziad ne s'attendait pas à recevoir une réponse aussi enthousiaste.

Instragram

Ziad Ahmed est un jeune Banglado-Américain qui cherche à entrer à l'université aux Etats-Unis. Comme le veut la procédure, l'étudiant a envoyé sa candidature à plusieurs établissements, dans l'espoir d'obtenir une réponse positive. Pour essayer d'intégrer Stanford, prestigieuse université californienne, le jeune homme a tenté le tout pour le tout, raconte «The Independent».

En remplissant le formulaire d'inscription en ligne, Ziad a dû répondre à la question suivante: «Qu'est-ce qui est important pour vous, et pourquoi?» Au lieu de se fendre d'un texte argumenté, l'étudiant a écrit 100 fois #BlackLivesMatter, en référence au mouvement de protestation afro-américain qui lutte contre la violence envers les Noirs aux Etats-Unis.

Quelques jours après son coup de folie, Ziad a reçu un courrier complètement inattendu de Stanford: il était reçu. Dans sa lettre, l'université californienne expliquait au jeune homme que ceux qui avaient lu sa demande d'inscription avaient été épatés par sa «passion», sa «détermination» et son «coeur». «Vous êtes tout simplement une recrue parfaite pour Stanford. Vous apporterez quelque chose d'original et d'extraordinaire sur le campus», a-t-il pu lire dans ce courrier.

«C'est assez réconfortant de voir qu'ils ont perçu mon activisme comme un atout plutôt que comme un défaut», a réagi l'étudiant. Celui se retrouve désormais avec l'embarras du choix: Yale et Princeton, deux autres universités prestigieuses, ont également manifesté leur intérêt pour lui.

Ziad est loin d'être un illustre inconnu, explique LCI. A 18 ans, il a cofondé le site internet Redefy et participé à une conférence TedX au Panama où il décrivait la vie d'un jeune musulman aux Etats-Unis. Le Banglado-Américain a également pris part, en tant que stagiaire, à la campagne présidentielle de Hillary Clinton et rencontré Barack Obama

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!