Actualisé 21.03.2017 à 18:16

République tchèquePour éviter le braconnage, un zoo décorne ses rhinos

Le jardin zoologique tchèque de Dvur-Kralove-nad-Labem a procédé au raccourcissement des cornes de ses rhinocéros, après qu'un animal a été abattu pour voler sa corne en France.

1 / 4
Le jardin zoologique tchèque de Dvur-Kralove-nad-Labem a procédé au raccourcissement des cornes de ses rhinocéros, après qu'un animal a été abattu pour voler sa corne en France. (21 mars 2017)

Le jardin zoologique tchèque de Dvur-Kralove-nad-Labem a procédé au raccourcissement des cornes de ses rhinocéros, après qu'un animal a été abattu pour voler sa corne en France. (21 mars 2017)

AFP
Le 6 mars, Vince, rhinocéros blanc du parc de Thoiry près de Paris, a été abattu de trois balles dans la tête et sa corne a été sciée et volée. Les enquêteurs soupçonnent un acte de trafic organisé. (21 mars 2017)

Le 6 mars, Vince, rhinocéros blanc du parc de Thoiry près de Paris, a été abattu de trois balles dans la tête et sa corne a été sciée et volée. Les enquêteurs soupçonnent un acte de trafic organisé. (21 mars 2017)

AFP
Le premier d'une vingtaine de rhinocéros qu'abrite ce parc animalier tchèque renommé à avoir subi cette opération a été Pamir, un mâle, un rhinocéros blanc du Sud. L'opération a été effectuée avec une scie à chaîne, sous anesthésie. (21 mars 2017)

Le premier d'une vingtaine de rhinocéros qu'abrite ce parc animalier tchèque renommé à avoir subi cette opération a été Pamir, un mâle, un rhinocéros blanc du Sud. L'opération a été effectuée avec une scie à chaîne, sous anesthésie. (21 mars 2017)

AFP

«La décision de retirer les cornes a été loin d'être facile. Mais le risque auquel les rhinocéros sont actuellement confrontés non seulement à l'état sauvage mais aussi dans les zoos est trop élevé», a déclaré le directeur, Premysl Rabas.

«Notre première préoccupation, c'est la sécurité des animaux. Un rhinocéros décorné est sans nul doute une meilleure option qu'un rhinocéros mort», a-t-il souligné dans un communiqué.

Le premier d'une vingtaine de rhinocéros qu'abrite ce parc animalier renommé à avoir subi cette opération a été Pamir, un mâle, un rhinocéros blanc du Sud. L'opération a été effectuée avec une scie à chaîne, sous anesthésie.

«L'intervention a duré moins d'une heure et s'est déroulée sans complication», a indiqué Jiri Hruby, en charge des rhinocéros de ce parc. Les animaux ne ressentent aucune douleur, a-t-il souligné.

Les cornes seront brûlées

Les cornes coupées seront stockées dans un «endroit sûr hors du zoo», selon sa porte-parole, Andrea Jirousova. Il est probable selon elle qu'elles seront prochainement brûlées, en public.

En 2014, cet établissement tchèque avait déjà incinéré quelque 53 kilos de cornes de rhinocéros provenant de stocks légaux et de contrebande, acte symbolique s'inscrivant dans le cadre des efforts pour sauvegarder cette espèce menacée d'extinction.

Deux fois le prix de l'or

Le 6 mars, Vince, rhinocéros blanc du parc de Thoiry près de Paris, a été abattu de trois balles dans la tête et sa corne a été sciée et volée. Les enquêteurs soupçonnent un acte de trafic organisé.

Réduite en poudre, la corne de ces herbivores imposants décimés par les braconniers est utilisée en médecine traditionnelle asiatique comme aphrodisiaque, notamment au Vietnam et en Chine. Elle peut se vendre jusqu'à 60'000 dollars le kilo (autant de francs suisses) sur le marché noir, soit près de deux fois le prix de l'or. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!